Pas d'image
Premier texte de théâtre du romancier Alain Sevestre, Mes Gaillards dresse le portrait de la dictature dans toute sa splendeur.
Profitant de Quais du Polar pour rendre hommage au cinéaste Jean-Pierre Melville (1917-1973), l'Institut Lumière propose aux fanas de films noirs de redécouvrir ses classiques (Le cercle rouge, Le samouraï) et des films plus rares (Le Doulos, Bob le flambeur).
Du concert classique de Mozart à l'exubérance pop de Katerine et Mika, du Cid de Corneille au rock de Lou Reed, les prochaines Nuits de Fourvière proposent une affiche de stars résolument éclectique.
C'est une histoire qui aurait pu s'écrire sur l'île de la Réunion, sur une plage de Saint-Pierre ou de Boucan-Canot.
"Dieu créa la femme, le cinéma puis le jazz et Blue Note''.
Passant tour à tour derrière le micro, des personnages nous racontent l'histoire de Janisette, se demandent bien ce qu'on fera quand on sera 15 milliards d'humains sur Terre, se rappellent de Marina sur les trottoirs de la rue Bastogne...
Pas d'image
Rien ne laisse présager de l'état de l'eau est une création chorégraphique d'Odile Duboc, inspirée par les œuvres de Francis Bacon et sculptée par les lumières de Françoise Michel, sa compagne.
Allo maman bobo La critique.
Quand certains donnent dans le rock FM clinquant pour cacher le poids des ans, le grand Schmoll fait juste ce qu'il faut.
Après une incursion électronique (Antenna) et une visite de la scène house française (Rush), Jay-Jay Johanson revient du froid avec des chansons jazzy et un sens infaillible de la nouveauté.

Posts navigation

1 2 3 621 622 623 624 625 626 627 631 632 633