L’opéra de Lyon et l’une de ses muses © Tim Douet
Mélange de classicisme et de modernité, l’opéra de Lyon n’est pourtant pas le premier apparu dans la ville. Comment est-il arrivé à côté des Terreaux, avec ses huit muses qui dérogent à la mythologie ?
Rodelinda, de Haendel – Mise en scène Claus Guth © Jean-Pierre Maurin (photo de répétition)
Un opéra baroque pour terminer l’année à l’opéra de Lyon : du grand Haendel ! Dirigé par Stefano Montanari et mis en scène par Claus Guth.
Pom Bessot et Philippe Lefait, les parents de Lou © DR
Pom Bessot et Philippe Lefait viennent lire ce lundi et mardi le journal qu’ils ont écrit pour raconter le quotidien de leur fille Lou, atteinte d’une grave dysphasie, pour sensibiliser le public aux troubles du langage. Rendez-vous au musée des Beaux-Arts.
Musée Art Contemporain
Le Musée d'art contemporain connaît lui aussi une crise sociale. Le musée ferme ses portes plus tôt aujourd'hui en raison d'une grève. 
Un festival du numérique, des séances de cinéma jeune public et de nombreuses expositions sont programmés ce week-end. Avec Noël en ligne de mire pour les enfants de la Maîtrise de l’Opéra de Lyon.
Bells and Spells / Casus Circus / Federigo © Richard Haughton / Dylan Evans / Remy Huart (montage LC)
Camille Germser ramène ses plumes à la Croix-Rousse, Aurélia Thierrée (oui, la sœur de James) fait sonner ses cloches aux Célestins et le Casus Circus entrouvre son cabaret à Saint-Priest. Cette semaine, les théâtres de l’agglomération prennent clairement des couleurs de fin d’année.
Amour © Guillermo Casas Arriaga
Une plongée poétique dans les gestes et les émotions liés à un sentiment universel qui unit les êtres humains.
Carmen, de José Montalvo / Noé, de Thierry Malandain / Le Bestiaire d’Hichem, de Jeanne Mordoj © Patrick Berger / Olivier Houeix / Géraldine Aresteanu (montage LC)
José Montalvo présente cette semaine à Lyon sa vision démultipliée de Carmen, “un être sans patrie”. Auquel fera écho “L’errance est humaine” de Jeanne Mordoj. Quelques jours avant le Noé de Thierry Malandain qui interroge la transformation de notre humanité.
Romain Baudoin et son torrom borrom © DR
Pas fan de Sheila ni de Julien Clerc ? Rassurez-vous, bien d’autres tons courent cette semaine dans les salles de musique lyonnaises. Exemple (presque) au hasard : savez-vous comment sonne un torrom borrom ? Réponse dans notre sélection. Alors, bons sons, bons concerts et sus au bourdon.
Comme chaque année, les œuvres de la Fête des lumières de Lyon les plus marquantes ont reçu des prix. Ce sont les Anooki place Bellecour qui remportent la principale palme même si tous les visiteurs n'ont pas pu les voir à cause des conditions météorologiques.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 626 627 628