Si Paris était la ville du XIXe siècle, New York la ville du XXe, la ville du XXIe n’a pas encore son archétype quoique quelques indices nous enjoignent de regarder vers les émirats du Golfe ou l’Asie. Et la perspective ne se montre pas si réjouissante que cela. Loin des délires imaginaires de la science-fiction, la ville du futur s’élabore aujourd’hui. Avec toutes les tensions et les contradictions de notre époque.
Dans les prochaines années, Lyon va changer. Le Confluent va sortir de terre et la Part-Dieu verra se profiler une deuxième tour qui va modifier la silhouette générale de la ville. Mais Lyon se projette-t-elle réellement dans le XXIe siècle ?
S’intéresser à la ville du futur ne consiste pas seulement à échafauder des scénarios avec des voitures volantes et des robots humanoïdes dans un décor digne du Cinquième élément d’Eric Besson. Enfant, on nous promettait cet avenir de science-fiction avec un horizon fixé : l’an 2000. Mais en 2009 les voitures touchent toujours terre, obstinément.
L'agglomération va se doter l'an prochain de seize habitats pour abeilles sauvages. Ce programme européen vise à favoriser leur peuplement en ville.
L'actualité du vendredi 13 novembre en images :- Jeudi Noir s'invite au Crous pour dénoncer la pénurie des logements étudiants.- Célébration des 20 ans de la chute du Mur de Berlin.- Le défenseur brésilien de l'OL, Cris, rejoint son coéquipier Michel Bastos en Seleçao.
Pas d'image
Le collectif Jeudi noir qui dénonce le mal logement à Lyon depuis six mois vient de frapper une nouvelle fois. Il a dénoncé le manque de logements étudiants en organisant une petite fête à la résidence de la Madeleine, siège du Crous à Lyon.
Justice. Le marché du chauffage urbain était bien “pipé”. Le Tribunal Administratif a demandé une expertise pour définir le montant de l’indemnité que le Grand Lyon devra accorder à la société Dalkia. Elle devrait atteindre plusieurs dizaines de millions d’euros.
Galeshka Moravioff, propriétaire des salles art et essai déficitaires du CNP à Lyon, tout en classe et en finesse, se met aux menaces. Après avoir fermé la salle de l’Odéon en catimini cet été, il exhorte la Ville et la Région, dans un courrier que Lyon Capitale s’est procuré, à lui verser 200 000 euros par an, sans quoi il compte fermer un autre cinéma sous quinze jours.
L'actualité du jeudi 12 novembre en images :Ouverture des centres de vaccination contre le virus H1N1 dans le RhôneAction militante de la Confédération Nationale du Travail pour demander la régularisation d'un travailleur sans-papiersTerry Gilliam sort son dernier film L'Imaginarium du docteur Parnassus
Premier jour de vaccination dans les gymnases et autres salles polyvalentes du département du Rhône et premiers couacs. A Villeurbanne, un personnel d'une maison de retraite s'est vu refusé la vaccination, il n'avait pas de bon.

Posts navigation

1 2 3 2 305 2 306 2 307 2 308 2 309 2 310 2 311 2 571 2 572 2 573