Pas d'image
Impôt à 75 %, flexibilité, industrie : Gérard Collomb juge durement les décisions du gouvernement Hollande. Même si le président "a dû partir de ce qu'était la vulgate socialiste pour atterrir en urgence".
Pas d'image
Convoqué en début d’après-midi devant les juges d’instruction dans l’affaire du Mediator, le directeur de l’Agence nationale de sécurité du médicament, Dominique Maraninchi, a été mis en examen pour "homicides involontaires et blessures involontaires".
Pas d'image
L’UFC-Que choisir vient de publier une étude sur l’équilibre nutritionnel dans les cantines scolaires. Bilan : il y a à boire et à manger ! Autrement dit, les élèves français mangent plutôt bien, mais la “découverte inquiétante”, selon l’association de consommateurs, c’est l’“apparition de la junk food” dans les lycées et collèges.
Pas d'image
Loin des slogans superficiels et des controverses militantes qui empêchent de voir l’essentiel (ici ou ), essayons de nous arrêter quelques instants sur les conséquences du projet de loi Taubira. Car, sous couvert de mariage entre personnes du même sexe et d’égalité des droits, il s’agit surtout d’aboutir à une fabrique à grande échelle d’enfants adoptables, comme nous l’écrivions déjà il y a quelques mois ici...
Pas d'image
Les cours d'eau de Rhône-Alpes contiennent des traces de 49 pesticides interdits, près de six ans après le Grenelle Environnement. Très anormal, selon l'Agence de l'eau, qui pointe l'effet d'une agriculture gourmande en produits chimiques. Une pollution qui frappe également 20 % de nos nappes phréatiques.
Pas d'image
Matignon a annoncé que les compteurs Linky allaient bénéficier de plusieurs millions d’euros d’aide financière dans le cadre des investissements d’avenir. Le but : développer les services que pourrait offrir ce petit compteur électrique intelligent, en test depuis 2010 à Lyon. Pourtant, le bilan du Linky reste mitigé et les services qui vont être développés grâce à cette aide pourraient être payants.
Pas d'image
Presque 3 tonnes d’aliments sont jetées quotidiennement dans les cantines lyonnaises. Un gaspillage programmé ?
Philippe Durrèche
Entretien avec Philippe Durrèche, conseiller de collectivités en matière de restauration collective, notamment scolaire, et coauteur (avec Jacques Pélissard, maire de Lons-le-Saulnier et président de l’Association des maires de France) de Cantines : le règne de la malbouffe ?
Pas d'image
À Lyon, la restauration scolaire représente un budget de 12,75 millions d’euros (dont 8,8 millions en achat de repas). Un marché octroyé à Avenance Enseignement depuis 2002. Entre guerre des industriels et politique tarifaire, le volet financier des cantines lyonnaises.
Pas d'image
Victimes de leur succès, les cantines lyonnaises débordent. Insuffisance cruelle de places, cuisine centrale saturée et surtout manque de personnel qualifié pour s’occuper des enfants, parfois livrés à eux-mêmes : à l’aube du passage à la semaine de 4 jours et demi (à la rentrée 2014), le service public de restauration scolaire de la deuxième ville de France se détériore de manière inquiétante.

Posts navigation

1 2 3 1 970 1 971 1 972 1 973 1 974 1 975 1 976 2 448 2 449 2 450