Pas d'image
QUE SONT-ILS DEVENUS ? - Chaque lundi, nous vous présentons une personnalité lyonnaise qui a fait l'actualité et ne la fait plus. Cette semaine, Philippe Chavent, l'ex-patron du restaurant "La Tour Rose". Aujourd'hui, il dirige les "Muses de l'Opéra". Pour nous, il revient sur ces quelque 25 ans passés à la tête du restaurant situé dans le Vieux-Lyon et porte un regard désabusé sur l'évolution de la cuisine.
Pas d'image
Le deuxième ou troisième vin le plus connu de la planète, avec Champagne et Bourgogne, entend bien réinvestir les tables lyonnaises trop longtemps désertées.
sushi légende
Sélection. Depuis quelques mois, Lyon connaît une déferlante japonisante. Une véritable sushimania dont la croissance à deux chiffres aiguise les appétits tous azimuts. Un secteur qui se chiffre en dizaines de millions d’euros.
Pas d'image
Fine tarte au beurre, Fourme d’Ambert juste fondue, gelée de cidre Dupont Par Nicolas le Bec
Beaujolais
Les Côtes-du-Rhône et le Beaujolais ont enterré la hache de guerre. Info bidon ?
communité du gout
Vous ne comptiez pas regarder La soupe aux choux à la télé, lundi 5 juillet ? Ca tombe bien, la Communauté du Goût invite les lecteurs de Lyon Capitale à un grand apéro massivement gourmand.
Marre des légumes flétris du supermarché, pas le temps de faire les courses mais pourtant l'envie d'essayer de manger sainement.La solution réside peut-être dans une AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne).
Bocuse d'Or
Le Danois Rasmus Kofoed a remporté le Bocuse d'Or Europe. Il est donc meilleur chef européen.
cuisine 05
Enquête. La gastronomie made in Lyon pédale dans la semoule. Trop classique, trop compassée, trop ampoulée et... immodérément immobile. Elle a besoin d’un check-up complet sous peine de surnager dans son bouillon de volaille demi-deuil. Pourtant, quelques chefs prometteurs boostent le palais.
thierry Marx
ENTRETIEN. Chez lui, au Château de Cordeillan-Bages, à Pauillac, en Gironde, les meringues cuisent dans de l’azote à -196°C, l’eau de mer croustille, les poires pétillent, les soufflés tiennent sans cuisson, le saucisson est virtuel et la quiche liquide. Dans la lignée du chef espagnol Ferran Adrià (El Bulli), le double-étoilé Thierry Marx cuisine “moléculaire”, un art qui suscite de multiples controverses. À l’occasion de sa venue à Lyon, aux pianos de La Rotonde, le restaurant deux macarons Michelin de Philippe Gauvreau, Lyon Capitale en a profité pour demander quelques éclaircissements à Thierry Marx.

Posts navigation

1 2 3 87 88 89 90 91 92 93 104 105 106