Laurent Wauquiez au meeting de F.Fillon nov. 2016
© Tim Douet

Wauquiez sommé de s'expliquer sur la levée de fonds pour Fillon

Lors de son récent déplacement officiel en Chine pour le compte de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez a participé à une levée de fonds pour la campagne présidentielle de François Fillon auprès d'expatriés français de Shanghai, révèle ce mercredi le Canard enchaîné. L'opposition au conseil régional lui demande des comptes, appelant le président du conseil régional à faire preuve de "clarté" et de "transparence".

Le financement du déplacement officiel de Laurent Wauquiez a été voté par l'assemblée permanente de la région le 9 février dernier pour "renforcer la coopération entre la région et la ville de Shanghai" et non pour permettre à Laurent Wauquiez d'organiser une récolte de fonds destinés à financer la campagne présidentielle de François Fillon... C'est en substance ce qui apparaît à la lecture d'une lettre à l'attention de Laurent Wauquiez de la part du président et de la présidente déléguée du groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés du conseil régional. Si la justification de la rencontre de la part du cabinet de Laurent Wauquiez est d'indiquer que ce sont "des militants qui avaient entendu parler de [sa] venue en Chine et [qui l'ont] invité à passer les rencontrer pendant une heure", elle est mise en doute par les membres de l'opposition au conseil régional. "Cette réponse ne résiste pas à l'analyse puisqu'elle est contredite par l'envoi d'une invitation officielle lancée à la communauté française de Shanghai par le comité de soutien de François Fillon" écrivent Jean-François Debat et Anna Aubois.

Une assurance à un euro près

L'opposition réclame à Laurent Wauquiez la "plus grande transparence" sur ce voyage en Chine, en lui demandant de communiquer aux conseillers régionaux "le coût exact de ce déplacement". "Nous souhaitons avoir l'assurance écrite de votre part que pas un euro de la collectivité régionale que vous présidez n'a été dépensé pour l'organisation de cette soirée électorale" indique la lettre, avant de poursuivre par la demande de faire connaître "la liste des personnes" qui constituaient sa délégation. L'opposition précise que seul le vice-président en charge de l'enseignement supérieur et le conseiller spécial à la Montagne "bénéficiaient d'un mandat spécial de la commission permanente". Selon le Canard enchaîné, la délégation de Laurent Wauquiez était bien plus nombreuse et l'opposition au conseil régional estime qu'il est "légitime de signifier aux conseillers régionaux comment les frais de [sa] délégation ont été pris en charge, et le cas échéant, s'ils l'ont été par la collectivité". Pour conclure, Jean-François Debat rappelle n'avoir "toujours reçu de réponse" à un précédent courrier qui concernait cette fois "la demande de clarté sur les frais engagés lors de [son] précédent déplacement à Los Angeles".

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
La numéro 2 du parti Les Républicains n’est pas tendre avec Laurent Wauquiez ce dimanche dans les colonnes du Parisien-Aujourd’hui en France. Dans une interview accordée au quotidien, Virginie Calmels tance sévèrement le président LR de ne pas être suffisament rassembleur et de ne “défendre que sa propre ligne”. Dans une interview donnée au Parisien-Aujourd’hui […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut