Thierry Braillard
© Tim Douet

Tout comprendre sur la polémique du logement parisien de Braillard

Lundi soir, le JT de France 2 a diffusé un reportage sur Thierry Braillard, le secrétaire d’État aux sports. L’Œil du 20h, l’équipe de décryptage du journal de David Pujadas, s’interrogeait sur la présence de l’élu lyonnais dans un logement propriété des hôpitaux de Paris. Éléments de réponse.

Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports

© Tim Douet
Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports

La semaine dernière, le JT de France 2 se penchait sur des logements propriétés des hôpitaux de Paris occupé par des personnes sans lien avec le monde médical. Un reportage qui a fait promptement réagir le Gouvernement. Un amendement a ainsi été adopté en procédure accélérée pour faciliter la résiliation des baux des personnes qui ne travaillent pas pour l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris).

Lundi soir, France 2 a trouvé le nom de Thierry Braillard, secrétaire d'État aux sports, sur la liste des locataires des AP-HP et s'est interrogé sur la présence du conseiller municipal lyonnais dans un logement propriété des hôpitaux parisiens, avec des intentions un brin polémistes.

“Ridicule”

Manuel Valls et Thierry Braillard à Lyon en juin 2013 © Tim Douet

© Tim Douet
Manuel Valls et Thierry Braillard à Lyon, en juin 2013.

"C'est une tempête dans un verre d'eau", explique-t-on au secrétariat d'État aux sports, où l'on ne veut pas donner corps à la polémique soulevée par le JT de France 2. Thierry Braillard a seulement réagi sur Twitter lundi soir : "Je vous confirme que les ministres ont un logement de fonction à Paris. C'était pas la peine de faire peur à la gardienne ! Ridicule."

Le secrétariat d'État aux sports nous a confirmé ce mardi que le logement de fonction mis à disposition de l'élu lyonnais faisait bien l'objet d'une convention entre l'État et l'AP-HP. Le ministère des Sports relève du pôle social du gouvernement, d'où le recours aux logements de l'AP-HP dans le cas de Thierry Braillard.

D'après nos informations, le 3 pièces de 88 m2 qu'occupe le conseiller municipal de Lyon aurait précédemment été habité par d'anciens membres du gouvernement qui relevaient eux aussi du pôle social du gouvernement.

L'entourage de Thierry Braillard nous a aussi fait savoir que le loyer (autour de 2 000 euros) s'inscrivait dans le prix du marché et qu'aucun travaux n'avait été engagé lors de son installation. Seul ce logement lui aurait été proposé lors de sa nomination au gouvernement.

5 commentaires
  1. Robes Pierre - mar 29 Sep 15 à 18 h 38

    aux revenus où ils émargent ils ont le culot de prétendre à des logements de fonctions, souvenez vous en au moment du vote.

  2. Kasneh - mer 30 Sep 15 à 10 h 39

    Il avait déjà été 'ridicule' lors qu'il était conseiller sportif durant la campagne électorale du maire Collomb. On connaît la suite, les promesses du plan piscine tombé à l'eau. En effet sur les 3 piscine prévues (Confluence, Fort Lamothe , Rhône) il n'est resté que cette dernière avec tous les problèmes associés.

  3. Collombitude - ven 2 Oct 15 à 14 h 10

    Je n'aime pas Braillard, il n'a pas inventé l'eau chaude,il est avocat et menteur avéré, mais dans le cas présent quelle est l'erreur? Il a légalement un logement de fonction, c'est ainsi,il est payé avec de l'argent public, notre intérêt est de dépenser le moins possible. 2000€ ne semble pas être un prix de loyer (mensuel) extraordinaire, alors que lui reproche -t-on? C'est le système qu'il faut revoir. En effet 2000€ pour une occupation de quelques jours par mois, est-ce bien raisonnable? Le fautif n'est donc pas notre Braillard mais la classe politique qui doit trouver des solutions pour un bon usage de l'argent public, il n'y a pas de petites économies, surtout quand on se targue d'être exemplaire.

  4. goldorak - dim 25 Oct 15 à 10 h 21

    Bonjour, Je suis écuré de leurs système aux politiques qui vont toujours de leur sens. Je travail dans un lycée, je suis ouvrier d'entretien, donc il peut y avoir des fuites d'eau des problèmes électrique ou autre choses, j'ai demandé à être logé par nécessite absolue de service, cela ma été refusé, d'une part par la proviseure qui à décidé de ne pas mettre ma proposition au conseil d'administration et qui a envoyé ma demande directement à la Région, mais qui trois mois plus tard proposait un cuisinier au conseil d'administration pour la même demande (déjà là il y a une discrimination).La réponse de la Région qui en effet refuse aussi de m'accorder un logement par nécessite absolue de service, mais m'accorde un logement par utilité de service la différence et que je paye tous.

  5. goldorak - dim 25 Oct 15 à 10 h 31

    Moins 15% sur le loyer. pour la fonction publique le décret dit:(Il y a nécessité absolue de service lorsque l’agent ne peut accomplir normalement son service sans être logé dans les bâtiments où il doit exercer ses fonctions.) Donc je rentre dans ce cadre là mais il ne l'applique pas. Je prends le cas de Monsieur Thierry Braillard qui au passage ne ma rien fais. Pour lui il n'y a pas de cadre pour la necessité absolue de service puisque (Il y a nécessité absolue de service lorsque l’agent ne peut accomplir normalement son service sans être logé dans les bâtiments où il doit exercer ses fonctions.) et pourtant c'est bien les politiques qui font les lois, mais elles ne sont pas valable pour tous le monde. Comment voulez vous que les Français crois en la politique.Il y a différent Français.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut