Torpille verte sur les cantonales

Ils dénoncent la disparité de représentation entre des cantons qui comptent moins de 4000 habitants et d'autres qui avoisinent les 50 000. Une échelle de 1 à 11. Les conseillers généraux ne représentent donc pas le même poids et les cantons ruraux sont sur-représentés par rapport à certains cantons urbains, fortement défavorisé. C'est ainsi que Bruno Bernard et Etienne Tête demandent la redécoupe de Villeurbanne en quatre cantons au lieu de trois, et la séparation de Méyzieu en deux cantons. Parallèlement ils réclament la fusion des cantons d'Amplepuis et de Thizy (fief du président Mercier ) ou de Monsol, Lamure sur Azergue et Beaujeu. Leur proposition permettrait de rééquilibrer le territoire. " Sûrs de gagner " affirme Etienne Tête, qui s'appuie sur quatre décisions du Conseil d'Etat. S'il obtient satisfaction, la configuration du Conseil Général lors des prochaines élections de 2011 pourrait s'en trouver profondément bouleversée, la majorité actuelle ne tient qu'à une voix. Mais aussi, cette initiative pourrait bien donner des idées à des citoyens d'autres départements et c'est alors l'ensemble de la carte électorale qui serait concernée.

Pierre Gandonnière

(Le blog)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut