Factures © DR

Taxes : ce qui va changer (ou pas) dans la métropole de Lyon en 2019

Le conseil de la métropole de Lyon a voté ce lundi plusieurs taux de taxes dont la taxe d'habitation, la taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties, la cotisation foncière des entreprises (CFE) et la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM). 

Concernant les trois premières taxes, leurs taux ne vont pas changer en 2019 par rapport à 2018. Ainsi, le taux de la taxe d'habitation restera à 7,61 %, celui de la taxe foncière sur les propriétés bâties restera à 7,61 % et à 1,91 % sur les propriétés non bâties et enfin celui de la CFE à 28,62 %. Au total, la taxe d'habitation va rapporter 156,1 millions d'euros en 2019, la taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties 266,5 M€ et la cotisation foncière des entreprises 237,3 M€. 

Si l'exécutif s'est félicité de ne pas avoir fait grimper les taux cette année, Laurent Balas (LR) a pointé du doigt l’augmentation de 5 % qui a eu lieu en début de mandat. “Cette hausse initiale, tel le péché originel, continue cependant à impacter le produit total collecté. Entre le budget primitif 2015 et le budget primitif 2019, ce sont cumulé 125,6 M€ de prélèvements supplémentaires sur les Grands lyonnais pour les seules taxes d'habitation et foncières”, a-t-elle déclaré. 

En réponse, David Kimelfeld a salué “la sage décision prise par Gérard Collomb et annoncée durant la campagne”, à propos de cette hausse de 5 % en début de mandat. “Cela a permis de sécuriser les investissements dans un contexte de diminution des dotations de l'État”, a-t-il conclu. 

Seule la TEOM va baisser en 2019. En moyenne, les taux 2019 vont diminuer de 16 % dans la métropole de Lyon par rapport à l'an passé. 

Lyon  : la taxe sur les ordures ménagères va baisser de 16  % en moyenne

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut