Ecole de production de Vaise 73
© Tim Douet

Rhône-Alpes-Auvergne : sa croissance, son chômage et le foot

Chômage, population, PIB, croissance, Miss France et foot... Voilà autant de critères que Libération a étudiés dans la nouvelle carte des régions de France. L'occasion de voir où se situe Rhône-Alpes-Auvergne pour chacun de ces items.

Région Rhône-Alpes-Auvergne ()

Chômage

Sans surprise, le taux de chômage est important partout en France. Il l'est encore un peu plus au nord du pays, dans la région Nord-pas-de-Calais-Picardie (12,4 % de chômeurs) et dans le sud, dans les régions PACA (11,3 %) et Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon (11,8 %). Avec 8,6 % de chômeurs, Rhônes-Alpes-Auvergne se situe au même cran que 3 autres régions de France : Île-de-France, Pays de la Loire et Bretagne. Et si ce taux paraît important, il est le plus faible sur notre territoire.

Population

Avec 7 634 223 habitants (chiffres au 1er janvier 2014), la région Rhône-Alpes-Auvergne sera la deuxième région de France en termes de nombre d'habitants, juste derrière l'Île-de-France (11 852 851) et avant Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. La moins peuplée reste la Corse et ses 310 000 habitants.

Visite à l’Ecole de production de Vaise © Tim Douet

© Tim Douet

PIB

Le PIB de Rhône-Alpes Auvergne est le deuxième plus important de France avec 227 milliards d'euros. La région est devancée par l'Île de France et ses 601 milliards d'euros qui représentent près d'un tiers du PIB national, mais surpasse largement la moyenne des régions : 140 milliards d'euros. Si la Corse ne dégage "que" 8 milliards d'euros de PIB, la région Centre est le territoire métropolitain le plus faible au jeu du plus gros PIB : à peine 65 milliards.

Croissance

Voilà un domaine dans lequel la région Rhône-Alpes-Auvergne se retrouve dans le ventre mou du classement. Avec 0 % de croissance, la région ne rejoint pas les dynamiques Corse (+2 %), Poitou-Charente-Limousin-Aquitaine (+0,6 %) et Île-de-France (+0,5 %). Dans ce classement, c'est la Bourgogne-Franche-Comté qui est la plus à la traine : -0,9 %.

Miss France et le foot

Premier thème "décalé", Libération s'est intéressé au nombre de miss élues dans les régions, devenues par la suite Miss France. 7 jeunes femmes issues de Rhône-Alpes-Auvergne qui maîtrisent à la perfection le "coucou de la main façon princesse avec rotation du poignet en 8" ont été élues ambassadrice de France. Loin derrière la "pépinière à championnes" que semble être l'Île de France et ses 15 sacres.

Côté foot, c'est en revanche nettement plus glorieux pour Rhône-Alpes-Auvergne. Notre région l'emporte même, pour la première fois, sur cet item avec 17 championnats gagnés en Ligue 1, grâce à Lyon et Saint-Etienne.

2 commentaires
  1. Trekk - 22 novembre 2014

    Ce sont des chiffes somme toute intéressants. Mais, ma première question est quel est le poids de l'Auvergne dans cet ensemble... Et il serait très intéressant de faire une enquête sur la popularité au sein de la population Rhône-Alpine d'un tel rapprochement dicte par le gouvernement central de Paris.

  2. croixrousse - 23 novembre 2014

    Tout à fait d'accord avec Trekk. Rhône Alpes était déjà la deuxième région en pratiquement tout! P.I.B, population, superficie et pour le foot Saint Etienne était déjà dans la région .... Bien que les liens existes depuis longtemps entre les deux régions, j'aurai préféré l'entrée des départements du Jura et de la Saône et Loire qui sont très dépendantes de Rhône Alpes. Quand au centralisme de Paris, si il y a bien quelque chose à remettre en question en France !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut