@Antoine Merlet

Régionales à Lyon : la tête de liste LR en Auvergne-Rhône-Alpes veut du "courage et de l'action"

Jérémie Bréaud, le jeune maire de Bron, est la tête de liste de Les Républicains pour les élections régionales dans la métropole de Lyon.

"Jérémie Bréaud est un coup de coeur. C'est un vrai élu de terrain, extrêmement courageux, qui a su convaincre à Bron. Il est emblématique de ce qu'on veut faire dans notre équipe."

Mardi 18 mai, en fin d'après-midi, Laurent Wauquiez (LR) présentait sa liste "La Région avec toutes ses forces" dans la Métropole de Lyon, pour les élections régionales. Le président sortant d'Auvergne-Rhône-Alpes avait logiquement choisi Bron pour présenter Jérémie Bréaud comme tête de liste Les Républicains dans la métropole de Lyon.

La droite lyonnaise avait opté pour les salons panoramiques de l'hippodrome de Parilly, d'où l'on pouvait apercevoir quelques jokeys s'entraîner sur la piste en gazon bien grasse. Le lieu ? "Le cheval représente la rapidité, la solidité, la vitalité et la capacité à aller de l'avant" pense savoir l'un des invités sur son trente-et-un.

La solidité. Un mot abondamment utilisé par Laurent Wauquiez. "Notre liste, c'est le visage d'une Région solide. Et pour tourner la page du Covid, il faudra une région solide. Cette solidité, c'est la garantie que notre équipe apporte."

"...plongés dans la naphtaline"

Devant la presse, le président sortant a loué son bilan régional. "On a montré que sur les dossiers emblématiques on avançait et que la Région était un acteur concret." Masques, tests, centres de vaccination, grandes écoles, universités, centres de recherche, sauvegarde du Musée des Tissus... une liste à la Prévert. "Nous avons opéré un retour de la Région comme partenaire concret des communes." 

@Lyon Capitale

Avec 19 maires, dont deux d'arrondissement lyonnais (voir carte), la liste LR permet de couvrir une grande partie la métropole de Lyon, défend Laurent Wauquiez. Véronique Sarselli, maire de Sainte-Foy-lès-Lyon, avant-dernière colistière, est enthousiaste :  "la Région est le vrai partenaire des territoires et elle le fait dans le respect de leurs spécificités, c'est ce qui m'a fait séduit".

Lorsque son tour vient, Alexandre Vincendet, le maire de Rillieux-la-Pape, explique qu' "on a besoin d'une collectivité forte pour transformer nos territoires", prenant soin, au passage, d'égratigner la gauche et les écologistes, "plongés dans la naphtaline". Clotilde Plouzergue, la maire d'Oullins, en rajoute une couche : "nous sommes dans un vrai combat face à des équipes sectaires qui n'ont sans doute pas encore montré leur vrai visage."

Si le visage de la liste LR est celui de l'expérience, c'est aussi celui d'une nouvelle génération de droite : Jérémie Bréaud, maire de Bron, Pierre Oliver, benjamin de l'équipe et maire du 2e arrondissement de Lyon, Mickaël Paccaud, adjoint en charge de la sécurité à Mions, Olivier Aurojo, maire de Charly.

Lire aussi : Régionales  à Lyon, Laurent Wauquiez fait le pari de l’expérience pour ses listes

"Six-Enfants, c'est où au juste ?"

L'ambiance est bon enfant. "On est entre nous, c'est un peu les Césars", glisse un participant.  Florence Darbon, l'une des rares personnalités de la société civile de la liste, selon l'expression consacrée, se présente : "je suis maire de six enfants..." "C'est où ça Six-Enfants au juste ?" plaisante sous le manteau un journaliste.

En fin de séance, Laurent Wauquiez haranguera son équipe comme un entraîneur à la mi-temps : "une campagne n'est jamais gagnée. Il faut toujours se battre. Les gens sont dans une phase difficile, avec beaucoup d'incertitudes. Ils ont besoin d'écoute, donnez-leur votre générosité !".

On les aurait presque cru prêts à enfiler leur casaque et leur gilet de protection pour aller chevaucher sur la piste de cross-country de l'hippodrome.

La sécurité, "première priorité"

@Antoine Merlet

Car "il y a des grandes attentes" explique Corine Cisternino, dixième colistière et adjointe au maire de Craponne.

"Il y a une priorité et trois grands domaines d'action", avait martelé Laurent Wauquiez en préambule. La priorité, c'est la sécurité, thème cher à la droite.

Avant de présenter ses colistiers à la presse, le jeune maire de Bron avait invité Laurent Wauquiez a visiter le centre de supervision (salle équipée d’écrans qui diffusent les images filmées en direct par les caméras de vidéosurveillance, NdlR) de la ville que le Conseil régional a financé pour moitié. Un choix délibéré pour celui qui a été plusieurs fois victime d’intimidations et de menaces de mort, en représailles à la lutte contre la délinquance et le trafic de drogue, dont il a fait le fer de lance de son action municipale.

Lire aussi : Jérémie Bréaud, maire de Bron : "On va sonner la fin de la récré"

Au CSU, un policier de terrain nous garantissait que "lorsqu'il n'y a pas de sécurité, la vie en commun n'est plus possible". Pour Laurent Wauquiez, très ferme sur le sujet, "il y a deux approches : ceux qui disent que la sécurité n'est pas la responsabilité de la Région et ceux qui disent que c'est l'affaire de tous. Nous avons choisi notre camp."

La qualité de l'air, "grande cause régionale"

Les trois domaines d'action : l'emploi : "le Covid a été très révélateur de notre dépendance à la Chine. J'ai toujours plaidé la préférence régionale. Il faut faire revenir la production dans la région" ; la santé : "on a besoin de renforcer nos infrastructures" et l'environnement : "on ne voit pas  l'approche idéologique et sectaire. Les polémiques sur le Tour de France ou les sapins de Noël ne font pas avancer les choses.  Nous avons des propositions concrètes : un très grand projet RER, des liaisons vers l'Est, l'Ouest et le Nord, et la qualité de l'air, dont on fera le terrain d'investissement, la grande cause régionale."

Ce mercredi 19 mai se tiendra justement une réunion publique (en visioconférence) sur le futur Plan de protection de l'atmosphère (PPA) de Lyon.

"Du courage et de l'action, voilà nos maîtres-mots !" a conclu Jérémie Bréaud, nouveau meneur de liste. En contrebas, sur le champ de courses de l'hippodrome, les jockeys rentraient leurs chevaux, les naseaux fumants. La grande chevauchée électorale Auvergne-Rhône-Alpes a bel et bien commencé.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut