QUEYRANNE : UNE VICTOIRE DE "OUF"

Car le député "multirécidiviste" (il l'est pour la 6e fois) avait du mouron à se faire la semaine dernière. De nombreux observateurs donnaient son adversaire UMP Jean-François Debiol gagnant. Queyranne, à sa manière, calme et policée mais aussi polémique, a su surfer sur le reflux de la droite pour conserver son siège. Soutien sans faille de Ségolène Royal, cette réélection lui permettra sans doute de jouer son rôle dans la crise que va traverser forcément la gauche.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut