Jean-Jack Queyranne Autre Direct 8 janvier 2015
© Tim Douet

Queyranne pourrait retirer les vice-présidences des écolos

Le président du conseil régional n’a pas apprécié que les élus Verts s’abstiennent lors du vote du contrat de plan État-Région et leur demande de réaffirmer leur loyauté d’ici à la fin du mois, sous peine de retirer aux écologistes leurs vice-présidences.

À quelques mois des élections, le torchon brûle au sein de la majorité régionale. Dans un courrier rendu public par Les Potins d'Angèle, Jean-Jack Queyranne rappelle les écologistes à l'ordre.

En cause, l'abstention du groupe EELV au conseil régional, lors du vote du contrat de plan Etat-Région (CPER) en assemblée plénière, début mars. "Ce vote était à mes yeux l'expression de la solidarité politique indispensable pour la mise en œuvre des interventions régionales inscrites dans ces contrats [...] Cette solidarité est le fondement de nos relations sur la base de la lettre de mission que je vous ai adressée en début de mandat, en avril 2010", écrit notamment Jean-Jack Queyranne.

Visiblement remonté, le président du conseil régional lance même un ultimatum aux écologistes. Alors que le CPER a tout de même été adopté par l'assemblée, Jean-Jack Queyranne leur demande de réaffirmer leur loyauté avant le 31 mars et de préciser s'ils s'inscrivent "pleinement dans les orientations approuvées par notre Assemblée", sinon il explique qu'il en tirera les conséquences dans l'exercice de leur délégation.

à lire également
Quelques instants après la réélection de Gérard Collomb, Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM) donnait au nouveau maire de Lyon un discours haut en couleurs. Une semaine après, elle fait le buzz sur les réseaux sociaux.
3 commentaires
  1. spacelex - 20 mars 2015

    'Grisounet' n'ayant plus aucune autorité, en a t'il jamais eu d'ailleurs, qu'il ne lui reste plus que le pouvoir de faire sauter les délégations. Enfin la pression ne se fait pas sur la délégation mais sur l'indemnité qui y est rattachée, soyons honnête ! Çà sent la fin de règne. Cela fait étrangement écho à l'augmentation accordé unilatéralement par Gégé à son aréopage de vice-présidents et conseillers de sa principauté! Je crois même que madame 'Grisounet' dû subir le même sort lorsqu'elle manifesta trop fortement son désaccord ou son ambition à la municipalité de Bron. Eh dire que toute cette gauche est si désintéressée et si loin de contingences matérialistes. Pas comme ces infâmes politiques de droite qui sont tous des exploiteurs de masses ouvrières. Salauds de patrons !

  2. Robes Pierre - 24 mars 2015

    J'aime bien l'analyse de 'spacelex' nos écolos auront-ils le comportement citoyen qui commande de ne pas céder sous la contrainte, j'adore la fin de règne.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut