Personnalités politiques préférées : Collomb dégringole et perd 12 points

En un mois, le maire de Lyon est passé de 52 % de bonne opinion à son égard à 40 %. Il semble prendre de plein fouet les effets de l’ouverture d'une enquête préliminaire sur un possible “détournement de fonds publics” au profit de son ex-compagne. 

“Il faut toujours accepter les bonnes nouvelles, mais j’ai appris que la roche Tarpéienne est proche du Capitole… Alors on va attendre de voir si ça se confirme !”. Fin connaisseur de la vie politique, Gérard Collomb était resté prudent le mois dernier lors de l’annonce d’un bon sondage à son égard. Et il avait raison. Après une forte progression le mois de mai (+10 points), le maire de Lyon a dégringolé dans le nouveau tableau de bord Ifop/Fiducial des personnalités politiques pour Sud Radio et Paris Match. l’ancien ministre de l'Intérieur reçoit 40 % de “bonne opinion” en juin contre 52 % le mois précédent. Une chute de 12 points qui intervient alors qu'une enquête préliminaire sur un possible “détournement de fonds publics” au profit de son ex-compagne a été ouverte début juin par le Parquet national financier. 

Dans le détail, Gérard Collomb demeure plus populaire à droite (42 %) qu'à gauche (37 %). C'est au MoDem qu'il est le plus apprécié (64 %) devant La République en Marche (59 %) et Les Républicains (47 %).

Wauquiez dégringole aussi

Autre dégringolade dans ce tableau de bord, celle de Laurent Wauquiez. Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, qui a démissionné de la tête du parti Les Républicains après l'échec des Européennes, perd 8 points d'opinion positive en un mois et passe de 32 % à 24 %. Il est désormais la 36e personnalité politique préférée des Français. 

* Méthodologie : L’enquête a été menée par téléphone du 7 au 8 juin 2019 auprès d’un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d’éducation) après stratification par région et catégorie d’agglomération. 

à lire également
Ce mardi, le maire de Lyon et candidat à l’élection métropolitaine, Gérard Collomb tenait une conférence sur le thème "l'Anneau des sciences au cœur des mobilités". Cet exercice d'équilibriste a consisté à expliquer pourquoi ce projet d'autoroute urbaine était écologique et allait permettre de relier tous "les poumons verts" que sont les parcs de Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut