DEVRAIT BASCULER

Mions : Cohen met fin à une "anomalie" électorale

Ce dimanche soir, les yeux seront rivés sur le nouvel équilibre politique de la communauté urbaine. La prochaine assemblée devrait être plus à droite, conséquence de changements de majorité dans plusieurs villes de l'agglomération. Au point de faire basculer le Grand Lyon ? Lyon Capitale revient sur les villes clefs de l’agglomération. Le cas de Mions.

Comme à Tassin-la-Demi-Lune, les négociations d'entre-deux tours n'ont pas inversé le rapport de force du premier tour. La centriste Valérie Romeron ardemment courtisé par le PS Jean-Paul Vezant et l'UMP Claude Cohen, maintient sa candidature. La ville devrait donc basculer à droite. Claude Cohen (39,83 %) est en position de force. Le second tour devrait mettre fin à une particularité de Mions : la ville ne votait à gauche que lors des municipales. Le retrait de Paul Serres, maire de gauche et élu au premier tour en 2008, devrait se solder par une bascule à droite.

à lire également
Ce jeudi matin, une fausse campagne publicitaire est apparue dans les panneaux JCDecaux. Reprenant les codes de la communication institutionnelle de la métropole, elle prétend que "Le Grand Lyon déclare l'urgence climatique et écologique". C'est un canular.
d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut