Millon avec Fillon : une "publicité qui doit ravir Laurent Wauquiez"

L'annonce de l'arrivée de Charles Millon dans l'équipe de campagne de François Fillon a fait réagir les élus PCF/Front de Gauche du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes.

"Ce nouveau retour en politique de l’ancien président de la région Rhône-Alpes, nous ramène 20 ans en arrière", dénonce dans un communiqué Cécile Cukierman, présidente du groupe l’Humain d’abord PCF-FdG et sénatrice de la Loire.

"Cette nouvelle publicité pour notre région doit ravir Laurent Wauquiez, notre président. Pourtant cette mise en lumière de notre collectivité n’est pas à notre goût. Elle légitime les élus les plus radicaux de notre assemblée : celles et ceux qui défendent l’union des droites et font du mal à notre République", poursuit-elle.

"Nous l’avons combattu en 1998 ici, et nous continuons à mener Bataille partout en France"

"Nous, élus communistes et Front de Gauche, ne nous résignons pas à ce que le Front national soit envisagé comme un apport de force pour conquérir le pouvoir. Nous l’avons combattu en 1998 ici, et nous continuons à mener Bataille partout en France", écrit l'élue régionale.

Charles Millon, éphémère président du conseil régional entre octobre 1998 et janvier 1999, avait été élu, contre l'avis de son parti l'UDF, en s'alliant avec Bruno Golnich, le candidat FN. M.Millon avait été aperçu au meeting de François Fillon durant l’entre-deux tours de la primaire, le 22 novembre 2016 à Lyon. Certains de ses plus fidèles lieutenants sont aujourd’hui aux côtés de Laurent Wauquiez.

à lire également
Laurent Wauquiez
Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes et du parti Les Républicains s'est positionné en faveur du président hongrois alors que certains élus de son parti au Parlement européen ont voté la procédure initiée contre Budapest, cette semaine.  
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut