Michel Havard
© tim Douet

Michel Havard veut "une ville à vivre"

Lors de la venue de François Fillon et le meeting à l'Embarcadère, le candidat UMP s'est montré combatif durant son discours introductif, répétant "je suis prêt, l'alternance est possible". Il a appelé au rassemblement et souhaite le ralliement de l'UDI prochainement.

Il a fustigé la "première proposition de Collomb dans son entretien de rentrée : augmenter les impôts pour les Lyonnais. C'est indécent," juge-t-il. Michel Havard a soulevé le problème des cantines scolaires, une gestion qui " a pris en otage les parents".

Sans donner de véritables propositions, il a brossé l'axe de sa campagne, un axe basé sur la "proximité et l'ambition". Il souhaite rapprocher les Lyonnais des grands projets, là, où, estime-t-il, l'actuel maire de Lyon a échoué.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut