IMG_4315
©Mathilde Régis

Lyon : les jeunes ModeM et UDI feront campagne pour Alain Juppé

C’est à Lyon que les trois représentants nationaux des “Jeunes avec Juppé”, des Jeunes Démocrates et de l’UDI Jeunes ont décidé d’officialiser leur campagne commune en vue de la primaire de la droite et du centre.

L'ambiance est studieuse au premier étage du Grand Café Lyonnais, rue de la Barre. Ce samedi en fin d'après-midi, ils sont une dizaine à se réunir. "Cette réunion est dans la droite ligne du soutien de François Bayrou à Alain Juppé", explique Charles Coudoré, le vice-président des Jeunes Démocrates.

Ce rapprochement des “Jeunes avec Juppé” avec les jeunes centristes du ModeM mais aussi de l'UDI devrait gonfler les jeunes troupes en soutien à Alain Juppé. En France, ils seront désormais de 5 000 à 6 000 jeunes militants à soutenir la candidature du maire de Bordeaux à la primaire de la droite et du centre, puis à l'élection présidentielle, comme l'espèrent les militants.

"Un des ingrédients de la victoire, c'est le rassemblement, et c'est avant tout un rassemblement autour d'un projet, car de nombreux militants centristes se reconnaissent dans les propositions d'Alain Juppé", estime Matthieu Ellerbach, le président national des “Jeunes avec Juppé”, avant de réciter les trois grands axes du projet politique de son favori.

Sentiment d’association et volonté de rassemblement

Un fait qui n'est pas contesté par le président national des Jeunes du ModeM, Antonin Grêlé : "Nous avons organisé une consultation chez nos militants ; les deux tiers d'entre eux soutiennent ce rapprochement tandis qu'un tiers a considéré que la primaire ne concernait pas le centre mais uniquement la droite. Le sentiment qui prévaut chez ces militants, c'est qu'ils auraient préféré voir François Bayrou candidat, mais il n'y a pas eu d'opposition franche, car les militants étaient globalement en accord sur le candidat à soutenir. Nous allons donc faire campagne commune, ce que beaucoup d'entre nous ont déjà fait à titre personnel. Nous venons avec notre projet et nos idées et avec l'objectif de les valoriser et de travailler en bonne entente avec les jeunes qui soutiennent Alain Juppé."

Un son de cloche qui résonne aussi du côté des jeunes militants de l'UDI, à en croire les propos de Romain Champel, porte-parole national de l'UDI Jeunes et conseiller régional aurhalpin : "En mars dernier, l'UDI avait pris la décision de ne pas prendre part à la primaire, car le parti estimait que la formation de Nicolas Sarkozy ne les associait pas. Depuis, les débats ont été observés et il y a eu des échanges avec certains candidats de la primaire. Le parti était hostile à ce mouvement de primaire car il a tendance à polariser. Mais Alain Juppé peut rassembler au-delà de ça."

“Nous allons nous coordonner au niveau local pour travailler ensemble”

Les coordonnateurs des Jeunes avec Juppé dans le Rhône, Pierre Imbert et Simon Robert, semblent se réjouir de cette nouvelle alliance. Entre 50 et 60 militants s'activent pour soutenir Alain Juppé dans le département, dont 80 % d'étudiants et 20 % de jeunes actifs. Maintenant que le rapprochement est officialisé, ils pourront compter sur environ 150 jeunes militants de l'UDI et 200 jeunes militants du ModeM dans le Rhône.

"Nous allons nous coordonner au niveau local, se rencontrer et travailler ensemble. Depuis quelques mois, il y a une vraie dynamique avec de plus en plus d'adhésions", explique Jean-Baptiste Legouy, le président des Jeunes Démocrates du Rhône, un mouvement composé à 70 % de jeunes actifs et pour environ 30 % d'étudiants.

Pour les trois semaines à venir, les missions seront principalement axées sur le terrain, explique Matthieu Ellerbach, qui rappelle que "50 % des Jeunes avec Juppé sont non encartés dans un parti politique" : “Il y a un travail de pédagogie à faire car beaucoup de gens veulent voter à la primaire mais ne connaissent pas précisément les dates ou ne savent pas dans quel bureau de vote ils doivent se rendre." Après cette première réunion, la soirée s'est poursuivie à Lyon pour resserrer les liens entre les différents représentants des mouvements jeunes.

1 commentaire
  1. Le Petit Pop - mar 1 Nov 16 à 8 h 32

    Et puisqu'ils nous parlent de pédagogie: la parité, ils la pratiquent quand?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut