Déménagement
@Tim Douet

Lyon : il faudra désormais déménager plus rapidement

Le conseil municipal votera ce lundi une délibération visant à raccourcir la durée de réservation des places de stationnement pour permettre les déménagements des particuliers. La Ville souhaite également “vendre” ce service, pour les autocars et les traiteurs, par exemple. Recette envisagée : 125 000 euros par an.

Il faudra désormais se dépêcher de charger canapé et frigo, buffet de la vieille tante et armoires normandes, à Lyon. Ce lundi après-midi, le conseil municipal de Lyon devrait raccourcir la durée accordée pour les "réservations temporaires d'emplacements de stationnement sur la voie publique". À Lyon, il est effectivement possible de réserver une place de stationnement pour garer un camion de déménagement ou un véhicule utilitaire, au plus près de son habitation, le temps d'un déménagement. Une prestation qui comprend la pose de panneaux lourds "Interdit de stationner" et l'attribution d'une zone de stationnement de 20 m linéaires, pour une durée n'excédant pas trois jours. Coût de la "réservation" : 52 euros.

En 2012, 20 % des autorisations de déménagement demandées l'étaient pour une durée de 3 jours. "Ce chiffre est en augmentation régulière et ne correspond pas à l'occupation réelle de l'espace public", note la délibération qui sera votée ce lundi. La Ville souhaite donc revoir ses tarifs et ses conditions, dès le 1er janvier 2015.

Deux jours au lieu de trois

Ainsi, les zones ne seront plus attribués que pour 2 jours, toujours au tarif de 52 euros. Ce sera le double (104 euros) pour un déménagement de 3 à 5 jours. Mais la mairie ne compte pas se limiter aux déménagements. Elle propose aussi la mise en place de "panneaux lourds" d'interdiction de stationner en contrepartie de la perception d'un droit d'occupation (comme cela se fait pour les déménagements) pour les autocars, les véhicules de traiteurs, etc. La Ville prévoit déjà 125 000 euros de recettes avec ce dispositif, qui nécessitera tout de même l'achat d'une centaine de panneaux, pour un montant de 50 000 euros.

à lire également
Georges Képénékian et Gérard Collomb à la métropole
Gérard Collomb et Georges Képénékian, les deux maires qui ont officié durant ce mandat, se sont mutuellement adressé leurs vœux, comme le veut la tradition au premier conseil municipal de l’année. Un exercice à la saveur particulière pour le millésime 2020, dernier du mandat. Les deux membres de la majorité seront adversaires aux prochaines élections municipales.
1 commentaire
  1. Daysleeper - 19 novembre 2014

    Pour les grandes villes comme Lyon, déménager devient de plus en plus un casse-tête... mais tout charger en deux jours ça reste jouable tout de même. En tout cas, la décision va sans doute arranger les entreprises proposant des prestations de location garde-meubles à Lyon... Personnellement je préfère carrément éviter d'habiter au plein milieu d'une grande ville.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut