Les Lyonnaises réussissent leur arrivée à La Rochelle

Les Lyonnais ont connu des fortunes diverses. Nathalie Perrin-Gilbert et Najat Vallaud-Belkacem ont brillé quand Gérard Collomb est arrivé en dernier et parti en premier. Sans passer par la case télé.

De notre envoyé spécial à La Rochelle

A peine arrivée à La Rochelle et Najat Vallaud-Belkacem, adjointe à la ville de Lyon, se retrouve entourée d'une nuée de cameramen. Et pour cause, elle sort d'une voiture électrique en compagnie de Ségolène Royal dont elle est la porte parole. Elle se tient à ses côtés pendant que la candidate socialiste à la dernière élection présidentielle répond à la presse. Quelques instants plus tard, la jeune élue lyonnaise fend la foule de journalistes jusqu'à la salle où se tiennent les discours d'ouverture de l'université d'été du PS. Une entrée en matière brillante. Ce vendredi soir, l'adjointe lyonnaise apparaîtra dans tous les journaux télévisés. Une fois à l'intérieur de la salle, Najat Vallaud-Belkacem continue d'occuper le devant de la scène. Elle est assise au premier rang entre Ségolène Royal avec qui elle échange pendant l'allocution de Martine Aubry et Laurent Fabius. Du beau monde pour une " simple " adjointe à la ville.

Juste derrière elle, on aperçoit le visage de Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du premier arrondissement. Elle aussi a connu son quart d'heure de gloire en arrivant à l'Espace Encan où se tient l'université d'été du PS dans les pas du maire de Paris, Bertrand Delanoé, son chef de motion au sein du parti. Plus en retrait que Najat Vallaud-Belkacem, elle montre tout de même qu'elle joue un rôle dans son parti et peut compter sur des soutiens de premier choix. Quand la masse des journalistes encercle le maire de Paris, elle est dans le cadre.

Au petit jeu de l'arrivée théâtrale, c'est finalement Gérard Collomb qui s'en tire le moins bien. Après un déjeuner avec d'autres maires socialistes sur le thème de la réforme des collectivités territoriales, il débarque à l'Espace Encan avec une dizaine de minutes de retard sur les deux dames fortes du PS. Les caméras de télévision ont déserté le parvis et le comité d'accueil est réduit à sa plus simple expression. Seul la matinale de Canal + l'interpellera. Et Lyon Capitale bien sûr. Le maire de Lyon qui pensait que Royal et Aubry arriveraient plus tardivement a raté son coup. Et il n'aura même pas bénéficié d'une séance de rattrapage à l'issue de la séance d'ouverte de l'université d'été. Il part une vingtaine de minutes avant la fin de l'intervention de Martine Aubry. Gérard Collomb quitte La Rochelle, presque dans l'anonymat, pour Lyon, le temps d'une soirée. Samedi, il sera de retour en Charente-Maritime où il interviendra lors d'une séance plénière. L'occasion idéale pour prendre un bain de foule médiatique.

Paul Terra

à lire également
Agriculteur traitant un champ aux pesticides – région de Lille, 2016 © Denis Charlet / AFP
Plusieurs maires, en France, ces dernières semaines, ont pris des arrêtés interdisant l’utilisation des pesticides sur leur territoire. A Lyon, les écologistes poussent en ce sens. Et pestent contre le maire, Gérard Collomb.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut