Photo Antoine Beils

Législatives 1ère circonscription : Antoine Beils veut un "aérotrain" reliant Lyon à St-Etienne en 10 minutes

SÉRIE (1ère circ./14) – Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé à tous par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale (surtaxe Hollande de 75 % pour les plus hauts revenus, légalisation du mariage homosexuel, droit de vote des étrangers, etc) ? Quelles propositions de lois feront-ils eux-mêmes ? Aujourd'hui, Antoine Beils nous répond. Il est candidat du mouvement Solidarité et Progrès dans la 1ère circonscription du Rhône (Lyon 2e, 5e 7e, 8e, 9e).

Lyon Capitale : Êtes vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?

Un couple d'adultes fidèles offre aux enfants la sécurité familiale nécessaire à leur épanouissement. Je suis donc favorable à ces deux mesures.

Êtes vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?

Je ne crois pas au mythe du "self made man". L'expression des talents individuels repose sur les fondations économiques, sociales et culturelles de la République. Aussi, la taxe de 75 % pour la tranche de revenues supérieurs à 1 million d'euro me semble être une juste application du principe de péréquation.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

Oui, ainsi que les prix pour l'alimentaire et l'immobilier. Des émissions de crédit public doivent ensuite être orientées à la production et la technologie pour rétablir notre pouvoir d'achat.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

Je ne pense pas que ce type de mesure soit une solution à la crise mondiale que nous vivons. En revanche, en mettant fin à l'"apartheid technologique" avec l'Afrique, nous éveillerons partout le potentiel de création propre à un renouveau économique.

Êtes vous pour créer un écart maximum de 1 à 20 maximum entre les plus bas revenus et les plus hauts revenus de la fonction publique ? Des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

J'y suis favorable. Il faut aussi "appeler l'ascenseur social" afin que la sélection des élites ne se fasse plus par l'argent, mais par le travail et le génie.

Êtes vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

La vie politique locale est le lieu d'expression quotidien. Elle est le fourneau dans lequel se forge l'identité sociale des individus. Il est donc essentiel que tous y aient accès pleinement.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez vous la remplacer ?

Hadopi sert le "star-system" et les producteurs de l'"industrie culturelle" au détriment des créateurs et du public. Le fichage commercial et politique qu'il induit menace la protection des libertés fondamentales dans un contexte de crise sociale montante. Je souhaite remplacer Hadopi par une plateforme publique de la culture, financée par une taxe de 2€ sur les abonnements internet, pour aider l'artiste dans sa mission : élever ce qu'il y a de meilleur chez son public.

Êtes vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

J'y suis favorable. Cependant la question fondamentale de l'éducation se porte selon moi plus sur le contenu pédagogique, qu'il soit enseigné le mercredi, le samedi, ou 4 jours seulement... Il faudra débloquer l'argent pour permettre aux enfants d'avoir accès à un instrument de musique, de faire les expériences en science et de voyager en Europe.

Êtes vous pour ou contre l'encadrement des loyers ? Pour. Les dépenses de logement ne doivent pas dépasser 20 % du pouvoir d'achat. Un encadrement par la loi est indispensable pour gérer l'urgence. Sur le long terme, il faudra construire 150 000 logements par an et en réhabiliter autant afin de ramener les prix à la normale.

Êtes vous pour ou contre l’énergie nucléaire ? Je suis pour sortir de la logique du court terme financier pratiquée par AREVA et l'État depuis 30 ans, mais totalement pour la physique nucléaire et ses applications sous forme de technologies puissantes au service de la société. Les projets pour le Thorium et la transmutation des déchets en nouveaux matériaux doivent être financés aujourd'hui, comme le furent hier les projets pour l'Uranium, le TGV, Airbus, etc.

Êtes vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Je souhaite surtout que la réalité devienne enthousiasmante pour que les gens n'aient plus à s'en extraire. Légaliser me semblerait donc un aveu d'impuissance à améliorer la condition humaine. Je ne suis pas encore décidé sur la dépénalisation. Je suis surtout pour une lutte intense contre les grandes filières mafieuses qui exploitent la misère sociale.

Êtes vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

La fluidité et la sécurité de la circulation aux heures de pointe et le désenclavement des villes petites et moyennes justifient ces projets. L'aérotrain de l'ingénieur Bertin pourrait être installé au dessus du projet autoroutier sur l'axe Lyon - Saint-Étienne, pour une connexion en moins de 10 minutes de centre ville à centre ville.

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Oui. Il suffit de regarder la chaîne parlementaire pour s'en convaincre. Le taux d'absentéisme est sidérant.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Je pense qu'il faut légiférer pour hausser les rémunérations des élus des petites et moyennes communes, et abolir les privilèges à vie des élus nationaux. De plus, il y a urgence à chasser les marchand du temple que sont les lobbyistes, qui vont et viennent librement dans les couloirs de l'Assemblée Nationale.

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Oui mais je pense surtout que les gens devraient être aussi exigeants en amour qu'en politique, et donc s'assurer que leurs députés sont présents à l'Assemblée et y consacrent l'énergie nécessaire à l'éviction des féodalités économiques.

Quelles propositions de loi envisagez vous de faire à l'assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

J'exigerai la création d'une commission d'enquête parlementaire sur la crise, avec pouvoir de perquisition dans les bilans des banques afin d'y voir plus clair et d'instaurer une loi de séparation stricte des banques à effets toxiques et des banques de dépôts et de crédits. Je proposerai ensuite que l'on renoue avec la planification indicative de Mendès France et De Gaulle. Ainsi, le parlement doit voter des émissions monétaires publiques pour lancer les grands projets d'équipement et de qualification, seuls capables de hausser la démographie et la qualité de vie.

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut