Christophe Quiniou

Le plaidoyer pro-bagnole d'un élu UMP pro-vélo

L'élu UMP, sincère militant des modes doux, a interpellé les élus de la communauté urbaine, ce lundi soir. "Admettez-le, pouvoir aller où on veut quand on veut, sans avoir à poiroter une demi-heure sur un quai de gare ou supporter le tumulte et le vacarme des transports en commun est synonyme de qualité de vie".

"Qui ici est venu en transport en commun ?". Après avoir provoqué bronca et sifflets, un élu UMP a posé cette question aux élus du conseil communautaire du Grand Lyon, ce lundi soir. L'intervention de Christophe Quiniou a réveillé l'assistance, avec des mots polémiques et sans doute mal choisis pour forcer l'écoute. Mais lui qui d'ordinaire est le chantre de la bicyclette a lancé un intéressant plaidoyer pro-bagnole et anti-densité urbaine, remettant ainsi en cause deux dogmes de nos villes modernes.

Il fait 90 % de ses déplacements en mode doux

L'élu de Meyzieu, ingénieur en environnement, accomplit 90 % de ses déplacements en mode doux. Il ne part en vacances qu'à deux heures de chez lui. La dernière fois qu'il a pris l'avion remonte aux années 80 ou 90, il ne sait plus bien. "Partir une semaine en Afrique du Sud m'est éthiquement impossible", nous a confié Christophe Quiniou. C'est dire si le cri poussé par cet élu est celui d'un homme sincèrement engagé.

"Notre groupe en a plus qu'assez de la charria écologique programmée à l'encontre de la voiture personnelle en lui faisant porter, entre autre, la faute d'une partie de la pollution locale et globale", s'est-il écrié. Il estime que les véhicules seront bientôt peu voire pas du tout polluants, aussi juge-t-il les aménagements d'aujourd'hui trop contraignants pour la ville de demain. "Qui veut d'une ville dense, concentrée, sans place de parkings où des déplacements de plusieurs heures par jours en transports en commun seraient la règle ? (...) Admettez-le, pouvoir aller où on veut quand on veut, sans avoir à poiroter une demi-heure sur un quai de gare ou supporter le tumulte et le vacarme des transports en commun est synonyme de qualité de vie".

Il s'est payé les élus de la majorité, notamment les écologistes, coupables de mener une politique qui ne satisfait à la majorité des concitoyens. "A voir les scores des partis prônant la décroissance, une vie sans avion, sans viande, avec peu de déplacements et avec une économie réduite au minimum, ne semble pas la volonté du plus grand nombre". Et de poursuivre : "faut-il faire abstraction du libre arbitre des personnes, pourtant un des principes fondateurs de notre civilisation judéo-chrétienne ?".

8 commentaires
  1. rmenard - mar 22 Oct 13 à 12 h 41

    'pouvoir aller où on veut quand on veut, sans avoir à poiroter une demi-heure sur un quai de gare ou supporter le tumulte et le vacarme des transports en commun est synonyme de qualité de vie'Quelle démagogie ! Il n'est tout simplement pas possible que tout le monde puisse prendre sa voiture quand il veut pour aller ou il veut dans les villes: les voitures prennent trop de place et il n'y a pas assez d'espace disponible ! + 2 place pr TC&mod doux = + de déplacements possibles !

  2. raphaël sarfati - mar 22 Oct 13 à 15 h 17

    Oh bah, tiens ! ' supporter le tumulte et le vacarme des transports en commun est synonyme de qualité de vie'. Me rappelle 'le bruit et l'odeur' ! 'faut-il faire abstraction du libre arbitre des personnes, pourtant un des principes fondateurs de notre civilisation judéo-chrétienne ?'. Oh, la jolie antinomie !! Une civilisation basée sur le dieu sauveur, soumise à la pyramide des hiérarchies laisserait du libre arbitre !! Heureusement qu'on a des comiques pareil, ce serait bien triste sinon !

  3. MLBRLyon - mar 22 Oct 13 à 22 h 56

    Un élu 'sincèrement militant des modes doux' ne peut décemment croire en la voiture propre, pour la bonne et simple raison qu'elle n'existera jamais. Passons charitablement sur le reste. Il sait très bien à quoi s'en tenir mais est en service commandé pour les municipales... dommage, jusque ici il faisait honneur à son camp.

  4. HVD - mer 23 Oct 13 à 8 h 33

    La démagogie = supprimer l'espace des voitures sans proposer d'alternative constructive et réaliste de mode doux, en imaginant que la voiture partira d'elle-même. La démagogie consiste à croire que seule la voiture est responsable de tous les mots de la pollution. La démagogie consiste de fait, à penser qu'avec une politique autophobe menée depuis +10 ans, droite et gauche confondue, non seulement, la nature ira mieux, mais l'industrie auto ira mieux également.

  5. HVD - mer 23 Oct 13 à 8 h 40

    Prônez 'l'abstraction du libre arbitre', c'est aussi revenir au moyen-âge, ne serait qu'un siècle en arrière dans certains pays totalitaires... Mais la France s'y dirige sûrement et de moins en moins doucement. Un coup de pied dans la fourmilière, aussi dans son camp UMP dénonçant les 'faites ce que je dis, pas ce que je fais' 2008 : Députés UMP et la retraite 2013 : Sénateur PS et cumul des mandats Ça dérange l'UMP et le PS ? un jour, ils devront voir la réalité en face, de gré ou de force...

  6. MLBRLyon - mer 23 Oct 13 à 11 h 01

    Dans Lyon les 'alternatives constructives et crédibles' existent, et depuis longtemps: réseau TCL quasi irréprochable, Vélo'V, vélos personnels, taxis sans compter les nouveaux systèmes de voitures partagées pour les accro. La preuve, la part de la voiture y est devenue minoritaire. Reste aux accros à comprendre, et pour cela il faut réduire la place trop grande allouée à ce mode de déplacement (dans le Grand Lyon, moins de 47% des déplacements, contre 80% de la voirie).

  7. lavive - mer 23 Oct 13 à 13 h 20

    ' pouvoir aller où on veut quand on veut, sans avoir à poiroter une demi-heure sur un quai de gare ou supporter le tumulte et le vacarme des transports en commun'Mais cela existe déjà, l'étalement urbain sans transports en communs ni quai de gare, on trouve cela à Houston: voyez vous même le rêve que provoque l'étalement urbain...http://en.wikipedia.org/wiki/File:RF_-_Houston_West_Loop_South.1.jpeg

  8. HVD - mer 23 Oct 13 à 16 h 02

    Le télétravail est aussi une autre solution. Lyon est une ville maîtresse en matière de développement urbain ET péri-urbain. Je n'y habite pas, mais je sais que cela fonctionne. Mais ce schéma ne vaut pas pour toutes les métropoles françaises. Chaque cas est unique et il me paraît hasardeux de vouloir généraliser un schéma. J'habite Paris, et les élus, quelqu'ils soient n'ont qu'une idée en tête, s'arrêter au périph.... au lieu d'élargir massivement à 40km les liaisons urbaines et périurbaines.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut