Bruno Gollnisch et Christophe Boudot
© Nicolas Quénel

Le FN local confiant pour les élections de 2015

Les représentants locaux du Front national se montrent confiants pour les élections départementales et régionales à venir. Pour les premières, ils espèrent faire carton plein en Haute-Savoie et dans la Drôme. Pour les secondes, Bruno Gollnisch se satisfait de projections des résultats aux européennes qui donneraient le parti à la flamme en tête.

Pour Bruno Gollnisch, les élections départementales et régionales de 2015 se "présentent très bien" pour le Front national, "même s'il y a une impréparation et une incohérence jamais vue de la part du Gouvernement", tempête l'eurodéputé frontiste, qui vient de remettre sa démission de conseiller régional. "Il n'y a que sous le Directoire qu'on a connu un bordel comparable", lance-t-il.

Qu'importe, le Front national a déjà tous ses candidats pour les départementales de mars prochain. Et quelques ambitions... Le parti à la flamme mise ainsi beaucoup sur la Drôme, où il affiche de bons résultats dans les 19 cantons lors des derniers scrutins.

En Haute-Savoie, le parti de Marine Le Pen espère aussi être présent au 2e tour dans les 17 cantons à renouveler. Il faut dire que, lors des dernières élections européennes, la liste du Front national était sortie en tête dans chacun d'eux.

“Notre petite pelote est plus grosse”

En ce qui concerne les élections pour "l'absurde région Rhône-Alpes-Auvergne", Bruno Gollnisch ne se montre pas inquiet.

Il faut dire que les projections des résultats des européennes de 2014 sur les régionales de 2015 ont de quoi le rassurer. Le FN sortirait en tête avec 22,9 % des voix, suivi de l'UMP, crédité de 20,95 %, et du PS (13,13 %). "Notre petite pelote est plus grosse que celle de nos concurrents", commente Bruno Gollnisch, qui reconnaît toutefois que ces projections n'ont pas de valeur prédictive et que comparaison n'est pas raison.

De nombreux facteurs peuvent en effet encore redistribuer les cartes, notamment le taux d'abstention, qui avait été de 56,37 % sur le territoire de Rhône-Alpes-Auvergne aux européennes de 2014.

à lire également
Le dernier bilan ce vendredi soir dans les hôpitaux Auvergne-Rhône-Alpes est plutôt rassurant. Avec même une baisse du nombre de personnes hospitalisées des suites du covid-19 dans la région. Il faudra observer de près si la tendance se confirme, ou pas, dans les prochains jours.
Faire défiler vers le haut