Laurent Wauquiez et Soeur Emmanuelle : épilogue d'une polémique

Selon un article du Monde publié hier, Laurent Wauquiez aurait insisté pour rencontrer Soeur Emmanuelle, peu de temps avant sa mort. Un moyen pour lui de se photographier en sa compagnie, et de faire taire les doutes sur l’authenticité de leur amitié.

Laurent Wauquiez a-t-il inventé de toutes pièces son amitié avec Soeur Emmanuelle ? C’est une hypothèse plusieurs fois envisagée, et que tend à confirmer un article du Monde, publié hier. Selon la journaliste Ariane Chemin, le président des Républicains aurait insisté, fin 2007, alors que Soeur Emmanuelle est mourante, pour la rencontrer et se prendre en photo avec elle. Comme un moyen d’obtenir une preuve de leur amitié. La photo est la seule preuve d’une rencontre entre les deux personnalités, et, toujours selon le Monde, Laurent Wauquiez l’aurait fait "trôner dans le bureau ministériel".

Ce n’est pas la première fois que la véracité de cette amitié est questionnée. En 2016, Catherine Alvarez, directrice de l’association Asmae Soeur Emmanuelle et très proche collaboratrice de la petite soeur des pauvres, est interrogée par Envoyé Spécial. Alors que Laurent Wauquiez affirme avoir rencontré soeur Emmanuelle une dizaine de fois (la première au Caire, alors que lui y était pour un stage de l’ENA), Catherine Alvarez affirme n’avoir aucun souvenir d’une amitié entre l’ancien ministre et la soeur. Selon elle, la photo immortalise leur première (et dernière) rencontre. Mis devant les faits par Élise Lucet, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’offusque : "Vous voulez que je vous présente les dates, les chiffres ? ! […] Mais qu'est ce que c'est que cette défiance ? Pardon, mais je n'ai pas de compte à vous rendre. Ma relation avec sœur Emmanuelle, c'est quelque chose qui a compté pour moi. Je l'ai connu, je me suis engagé au Caire. Les bidonvilles au Caire, je vous prend avec moi, je vous y amènerai. Je ne suis pas sûr que de nous deux, vous y soyez jamais allé."

Ce vendredi, le président des Républicains participe à un repas de charité organisé par une association religieuse. Une association "totalement indépendante d’Asmae", selon les propos de Catherine Alvarez rapportés par Le Monde.

à lire également
Laurent Wauquiez au 20H de France 2 le 16/04/18
Cette position sur une réforme qui suscite une forte grogne, notamment en milieu rural, permet au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes de rejouer le couplet de l'anti-parisianisme.
1 commentaire
  1. nico-yzfr6 - 8 février 2018

    Un mensonge de plus... Et quand le Quotidien l'interroge sur cette relation, il élude la question en leur disant qu'ils sont pathétiques, qu'ils ne font pas du journalisme. Bref, il répond par l'attaque, seul argument d'un mec qui est en tort. Il finira par dire qu'il fournira une photo comme preuve. Je suis sûr que les journalistes attendent encore aujourd'hui cette photo.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut