Jean-Paul Bret (PS)
Jean-Paul Bret © Tim Douet

"L'Astroballe - Alain Gilles" ? Jean-Paul Bret dit non

Le groupe UDI au conseil municipal de Villeurbanne a déposé un vœu lors du conseil municipal qui s'est tenu ce jeudi, celui de débattre de la possibilité de renommer l'Astroballe du nom du célèbre joueur de basket-ball Alain Gilles, décédé le 18 novembre. Jean-Paul Bret s'y est opposé.

Rendre hommage l'un des plus grands joueurs de l'histoire de l'Asvel en accolant son nom à celui de l'Astroballe, c'est le souhait des élus UDI de Villeurbanne.

Ce jeudi, lors du conseil municipal, ils ont déposé un vœu allant dans ce sens. Ils voulaient que l'assemblée débatte de la possibilité de renommer la salle de l'Asvel "Astroballe-Alain Gilles", en mémoire au meilleur joueur de basket français du XXe siècle, surnommé "Monsieur basket" et décédé le 18 novembre dernier.

"Le Maire n'a pas souhaité que la discussion ait lieu au sein du conseil municipal" expliquent, dans un communiqué, Hervé Morel et Richard Morales, élus UDI de Villeurbanne. Ils ajoutent que Jean-Paul Bret estime que "renommer l'Astroballe n'est pas forcément une bonne solution car Alain Gilles n'y a jamais joué", le premier magistrat villeurbannais étant plus enclin à renommer une rue ou une station de métro pour lui rendre hommage.

Le groupe UDI n'abandonne pas l'idée pour autant, estimant qu'elle "satisfait un bon nombre de supporters bien au-delà de Villeurbanne". Les centristes ajoutent qu'ils resteront "vigilants à la suite donnée à cette demande".

à lire également
Equipage de la Police nationale à Lyon © Tim Douet
Face aux problèmes créés par le trafic de cannabis, la municipalité villeurbannaise sortante avait lancé une grande concertation sur la dépénalisation. Un choix jugé aujourd’hui risqué électoralement. Les remontées des habitants sur la tranquillité publique ne sont pas élogieuses.
1 commentaire
  1. lyonceau - 21 décembre 2014

    L'argument du maire est recevable. De plus 'Astroballe' est déjà un nom propre. Et surtout Alain Gilles mérite mieux, si bien qu'une station de métro (ex.: Flachet, située à côté de la Maison des sports où il s'est illustré) serait un bon choix. Des dizaines de milliers de personnes verraient tous les jours le nom de celui à qui l'ASVEL et la ville de Villeurbanne doivent tant pour leur notoriété. Cela n'empêcherait pas de donner en même temps le nom d'une rue ou d'une place à A. Gilles.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut