Jardin sans fin, Perben replante

Le projet de jardin sans fin proposé mardi par Dominique Perben veut verdir la ville. Relier le Parce de la Tête d'Or à Gerland, c'est fait, par les nouvelles berges. Le candidat à la mairie de Lyon veut poursuivre et renforcer le mouvement. Transformer le port Edouard Herriot en espace de loisirs sportifs et du même coup agrandir le parc de Gerland. Sauter le Rhône pour rejoindre la Confluence. Nouvelle végétalisation. Remonter le cours de la Saône et rajouter de la verdure sur ses berges, y compris par des pontons flottants lorsque c'est la seule solution. Rejoindre la place des Terreaux et traverser la Presqu'île à cet endroit-là par une coulée verte. Les rues Joseph Serlin et Puits-Gaillot sont débarrassées des voitures. Lyon Capitale ouvre ses fenêtres sur des arbres ? La place Louis Pradel est devenue à moitié un jardin. Plus ambitieux encore, la rue Garibaldi est entièrement reconfigurée. Disparues les trémies, remplacées par des parkings souterrains. En surface, une avenue à trois voies bordée d'arbres et de gazon. C'est le principe du jardin sans fin : un anneau de verdure qui fait le tour de la ville en passant par les principaux espaces verts : Parc de la Tête d'Or, Gerland, futur parc Sergent Blandan, Confluences, balmes de Fourvière. Les voies de circulation y sont rendues aux piétons et aux modes doux. On utilise systématiquement la moindre place possible pour rajouter du vert, y compris par des plantations verticales. Il s'agit de revégétaliser la ville.

N.B. La meilleure description du projet se trouve sur le blog d'Erick Roux de Bézieux

à lire également
Le QG de campagne d'Etienne Blanc
Étienne Blanc a inauguré, ce jeudi, son QG de campagne rue Dunoir. Ce lieu, il le veut ouvert aux Lyonnais pour construire un programme, loin des partis traditionnels, dont la priorité sera le retour de la nature en ville.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut