mercier

Grand Stade : les élus socialistes au secours de Mercier, lui-même au secours de Collomb

Ce vendredi, le conseil général va s'engager à garantir les emprunts contractés par la Foncière du Montout, pour la réalisation du Stade des Lumières. Ce vote sera acquis grâce à une majorité de circonstance : les élus UMP voteront majoritairement contre, mais les socialistes viendront à la rescousse.

Ce vendredi, Michel Mercier va voler au secours de Gérard Collomb et de Jean-Michel Aulas, venant garantir les 40 millions d'emprunts de la Foncière du Montout par l'institution départementale. Ainsi il apportera sa contribution en vue de réaliser le Stade des Lumières. Au cours de la séance, il évoquera une "vision partagée avec Gérard Collomb de la métropole et de ses infrastructures structurantes", un argumentaire déjà développé en commission de finances. Il va aussi justifier ce geste par les sommes publiques déjà engagées pour desservir le futur Stade des Lumières.

Le 1er vice-président s'oppose à son président

Un vote nominatif sera exigé par l'UMP. Chaque élu devra donc publiquement scander sa position. Michel Mercier ne sera pas mis en danger. "Si la délibération passe finalement au conseil général, c'est justement parce qu'il y aura une majorité improbable rendant possible son adoption", explique Raymond Poncet (EELV). Majorité que ne pensait pas pouvoir réunir Gérard Collomb à la communauté urbaine. L'ex-ministre de la Justice, lui, y parviendra, mais au prix d'une configuration inédite. La plupart des dix élus UMP devraient s'opposer à la délibération. "Je vais voter contre, sans état d'âme", tranche même Michel Forissier, 1er vice-président. "Le président nous a laissé notre liberté. Je me suis engagé, lors de mon élection, à ne pas favoriser la localisation du stade à Décines". Voir le 1er vice-président voter contre son président : la chose paraitrait inconcevable à la communauté urbaine ou à la Ville de Lyon. Mais au Conseil général…

Guilloteau (UMP) attend Philip (PS) "avec gourmandise"

Michel Mercier pourra compter sur les 18 conseillers généraux de son groupe, l'UDI. Et venant au secours de Gérard Collomb, il obtiendra sans mal le soutien des élus socialistes (18 eux aussi). "J'attends avec gourmandise les explications de Thierry Philip qui affirme régulièrement que le Département, endetté, est quasiment moribond", confie Christophe Guilloteau, président du groupe UMP. Son appétit sera contrarié : ce sera Jérôme Sturla qui prendra la parole. Le maire de Décines va plaider pour "une cohérence de l'ensemble des collectivités territoriales en soutien d'un projet d'agglomération". Au sein des 18 socialistes, seuls Bernard Catelon et Bernard Chaverot, élus en dehors de l'agglomération, traînent des pieds. Sans surprise, les radicaux voteront comme la grande majorité du groupe socialiste. Michel Mercier trouvera une majorité large, bien supérieure aux 27 voix requises.

En revanche, les écologistes Béatrice Vessiller et Raymonde Poncet voteront contre le texte. Gilles Buna sera absent, sans donner de procuration. Enfin le groupe communiste va se diviser. Les Vénissians Marie-Christine Burricand et Christian Flaconnet s'y opposeront tandis que Martial Passi s'abstiendra. Le maire de Givors juge "important d'avoir un grand stade dans l'agglomération", percevant notamment les effets positifs du chantier dans un contexte de crise. "Pour autant je ne partage l'idée selon laquelle il faille garantir les emprunts d'un projet privé, surtout alors que les dépenses publiques sont baissées", complète-t-il.

à lire également
Collomb et Mercier
Dans une tribune, Martin Vanier et Daniel Béhar, de l’École d’urbanisme de Paris, ont critiqué la création de la métropole de Lyon et les conséquences que celle-ci entraînera.
4 commentaires
  1. Les Gones - 29 novembre 2012

    On ne se demande pas qui Gérard COLLOMB devra re-MERCIER... Mais, ce qu'on sait, c'est que certains SOCIALISTES comme certains CENTRISTES vont pratiquer l'objection de conscience en s'abstenant... diminuant d'autant les votes en faveur du projet OL LAND!Les VERTS comme les COMMUNISTES c'est, 2 votes contre... (4 voix contre) et une pause technique (2 abstentions) à savoir Gilles BUNA et Martial PASSI dans le même ordre... ce qui diminuera d'autant le quorum...L'UMP votant contre: 10 voix

  2. christian - 30 novembre 2012

    pourtant on nous avait toujours dit que l'UMP (sarko) était pour ... !bizarre on nous aurait menti !quelle bande pieds nickelés tous les ces élus à la gamelle ! Ils vont s'en prendre une prochainement et ils l'auront bien méritée n'est ce pas Mr MERCIER qui devrait plutôt éviter de les fréquenter ces râteliers là, son enbompoint est révélateur, il va bientôt se faire un AVC le regretterons nous ? ce 'petit' ministre de la justice qui ne se sait pas la pratiquer à lui même ?

  3. christian - 30 novembre 2012

    Synthèse et recommandations societe.com pour OLYMPIQUE LYONNAIS GROUPERating Societe.com MoyenEquilibre du bilan MoyenRentabilité de l'entreprise Moyen La situation financière de l'entreprise présente des éléments de fragilité

  4. Collombitude - 2 décembre 2012

    Les socialistes continuent à trahir leurs valeurs, un tel comportement déboussole les gens de gauche, c'est dans cette fange que se nourrissent les extrêmes. Mercier + T.Philip, c'est l'alliance de la carpe et du lapin. Comment ce pauvre Sturla peut nous faire croire que s'allier avec Mercier constitue une démarche d'intérêt général. Le PS plus fort que la droite, il est en train de se suicider!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut