"Et si Villeurbanne choisissait une députée Verte ?"

Certes, la tentation médiatique est grande de pointer les discordes du PS et le bénéfice que pourrait en tirer la droite. Mais les Villeurbannais n'ont-ils pas droit à une information plus complète sur les candidats en présence et surtout sur leurs propositions pour Villeurbanne ? Les Verts m'ont désignée pour défendre, avec Jean-Claude Ray suppléant, le contrat écologique auprès des Villeurbannais aux élections législatives. Dans une circonscription très urbaine, les sujets importants ne manquent pas pour une députée verte ; environnement, santé, éducation, démocratie, partage équitable des ressources, du travail et des richesses. Dégrader l'environnement nuit gravement à la santé (...) En termes de qualité de l'air, le secteur le plus pollué de l'agglomération lyonnaise est la place Grandclément, à cause des véhicules. Il est temps que les politiques nationales instaurent une fiscalité écologique, dont les recettes financeront des actions efficaces pour réduire les pollutions et lutter contre le réchauffement climatique. Les collectivités doivent bénéficier d'aides pour développer massivement les réseaux de transport collectif, baisser les tarifs TCL et stopper tout projet d'autoroute (A45, A89), ainsi que le TOP (tronçon ouest du périphérique) à 2 milliards d'euros ! Outre les transports, les Verts proposent un vaste programme d'économies d'énergie dans l'habitat construit avant 1975 - nombreux à Villeurbanne-, et de développement des énergies renouvelables, réduisant également la facture énergétique pour tous, et notamment les plus modestes. De nombreux emplois locaux non délocalisables seront ainsi créés.

Pour répondre à la crise actuelle du logement et construire de l'habitat à des prix abordables, il faut sortir de la flambée immobilière par une taxation progressive des plus-values foncières : aujourd'hui, pour créer du logement social dans le Grand Lyon, nous n'avons que le choix de payer très cher des terrains qui ont pris de la valeur parce que la puissance publique a créé des équipements (tramway, parcs publics ?), c'est aberrant !

Autre réforme indispensable pour renforcer la démocratie locale : l'élection des conseillers de la communauté urbaine et du Sytral au suffrage universel direct : le Sytral a un budget supérieur à celui de la Ville de Lyon (500Meuros /an), voté par des élus de 3ème degré : où est la démocratie ?
Pour sortir de la casse environnementale et sociale dont laquelle l'UMP nous inflige depuis 5 ans, Villeurbanne n'a pas besoin d'un Henry Chabert parachuté de Lyon, ni d'un homme que la justice a condamné pour abus de biens sociaux. Même s'il a purgé sa peine, la démocratie a besoin de renouvellement, et notamment de femmes, intègres et engagées. La démocratie a besoin d'écologistes, qui traduisent en actes les discours ou les Pactes écologistes. Et si Villeurbanne choisissait une députée verte ?

Béatrice Vessiller, (Les Verts), est vice-présidente du Grand Lyon, candidate aux élections législatives à Villeurbanne.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut