EELV_Lyon-1024x476

Élections métropolitaines de 2020 : une motion EELV contre Collomb

Lors de leur dernière Assemblée générale, les élus Europe Écologie – Les Verts (EELV) de la métropole de Lyon ont voté une motion à l’encontre de Gérard Collomb s’il revient à la présidence de la métropole et la préparation des élections de 2020.

Avec le possible retour de Gérard Collomb à la présidence de la métropole de Lyon à l’occasion des élections métropolitaines de 2020, les militants EELV ont voté à l’unanimité une motion demandant à leurs élus de sortir de la majorité d’une assemblée qui serait présidée par lui. En cause, les prises de positions de l’actuel ministre de l’Intérieur sur l’immigration, et le projet de loi Asile et Immigration dont il est à l’origine. « Aucun accord ne sera passé avec Gérard Collomb », résume fermement Thomas Dossus, secrétaire EELV métropole de Lyon. Une ligne rouge que les élus EELV de la métropole se devront de ne pas dépasser. En attendant, les militants préparent les futures élections métropolitaines : ils présenteront des listes écologistes dans les 14 circonscriptions, avec pour ambition de réaliser la transition écologique de la métropole.

Depuis 2014, les militants écologistes évaluent chaque année le travail réalisé par leurs élus à l’exécutif de la métropole. Réunis en assemblée générale ce samedi, ils ont soutenu à 76 % les actions de leurs élus, et notamment en matière d’agriculture, de rénovation thermique des bâtiments, de biodiversité ou encore de prévention des déchets. Mais carton jaune sur un point cependant : pour les militants, les actions de la métropole pour lutter contre la pollution de l’air restent insuffisantes. C’est la future Zone à Faibles Émissions (ZEF) qui est retoquée. En effet, d’ici 2020 les véhicules les plus polluants ne seront plus autorisés à circuler dans cette zone, mais alors que des négociations sont en cours avec les transporteurs, les militants écologistes déplorent le recul de la métropole qui est moins ambitieuse, avec des critères moins exigeants, et dénoncent le passage à une « Zone à Faibles Exigences ».

à lire également
Bruno Charles
Ces jours avaient lieu à Strasbourg les journées d’été d’Europe écologie les verts (EELV). L’occasion pour les élus et députés de mettre le cap sur les élections européennes de 2019.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut