Couverture Europe du Lyon Capitale n°788 © Kanellos

Élections européennes : qui sont les candidats lyonnais ?

Les élections européennes auront lieu le 26 mai prochain. En France, 33 listes ont été déposées. Parmi elles, les candidats lyonnais ne sont pas légion et ceux en positions éligibles le sont encore moins.

En tout, 705 eurodéputés seront élus en Europe dont 79 en France. Ce chiffre pourrait changer en fonction du Brexit. Chaque liste devra recueillir au moins 5 % des suffrages pour obtenir des députés dont le nombre sera calculé de façon proportionnelle à leur nombre de voix obtenues.

Actuellement, selon le dernier sondage Ifop/Fiducial pour Sud Radio et Paris Match, sept listes sont crédités de 5 % ou plus d'intentions de vote.

Pour le moment, la liste en tête est celle du Rassemblement national avec 22,5 % d'intentions de vote. Sur cette liste, seulement deux élus lyonnais. Marie Dauchy, conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes de 32 ans, 24e sur la liste donc ne position éligible et Agnès Marion, conseillère régionale et conseillère d'arrondissement dans le 7e à Lyon, 58e et non éligible.

Derrière, la liste LREM est créditée de 21,5 % d'intentions de vote. En position éligible, on retrouve Véronique Trillet-Lenoir (17e), conseillère régionale et cancérologue de profession. Dans la région, on retrouve aussi Catherine Amalric, adjointe au maire d'Aurillac (25e), Guy Lavocat, référent LREM du Puy-de-Dôme, et Charline Mathiaut, associée dans entreprise de bâtiment du second œuvre dans l'Allier.

Du côté des élus Les Républicains, Brice Hortefeux, conseiller régional et ancien ministre de Nicolas Sarkozy, est 5e sur la liste. À Lyon, Philippe Meunier, ancien député du Rhône et conseiller régional, est 21e dans une position difficilement éligible pour le moment aux vues des intentions de vote pour son parti (14,5 %).

Vient ensuite la liste La France insoumise (9 %). On y retrouve Benoît Schneckenburger (12e). Un professeur de philosophie de Bourg-en-Bresse aussi responsable du service d'ordre de son parti. Il définit lui même sa place sur sa liste comme “une position charnière”. Son élection au parlement n'est pas assurée.

Europe Ecologie- Les Verts a placé l'eurodéputée de la Drôme, Michèle Rivasi en 2e position. Cette militante antinucléaire est en très bonne position pour être élue puisque son parti recueille pour le moment 8 % des intentions de vote. L'écologiste iséroise Gwendoline Delbos-Corfield, 12e sur la liste, pourrait elle aussi siégée au parlement à la faveur d'un bon score de son parti.

Parmi les partis dont l'intention de vote est actuellement supérieure à 5 %, Place publique (5,5 %) a placé Sylvie Guillaume, eurodéputée PS depuis 2009 en deuxième position. Quant à Debout la France (5 %), Gerbert Rambaud, le secrétaire général du parti dans le Rhône et avocat de profession, a été placé 11e sur la liste. Son élection semble plus que peu probable.

Et dans les autres partis ?

Parti communiste (3 %) : Sarah Lamoine-Chaussy (20e), Michèle Picard (24e)

Génération.s (2,5 %) : Zerrin Bataray (12e), Corinne Acheriaux (14e)

UDI (2 %) : Nora Berra (2e), Louis Giscard d'Estaing (3e)

Ensemble Patriotes et Gilets Jaunes (1,5 %) : Pour la France, Sortons de L'union Européenne (1,5 %) : Mireille d'Ornano (2e), Paulette Roure (4e),  Véronique Thisse (8e).

Dans le cadre des élections européennes, Lyon Capitale et Sciences Po Lyon vont organiser à Lyon un Grand débat des Européennes le mercredi 22 mai à 18h dans les locaux de Sciences Po. Inscriptions ici.

Élections du 26 mai – Quelle Europe veulent les candidats aurhalpins  ?

à lire également
L’ex-conseiller régional LFI Andréa Kotarac au meeting RN d’Hénin-Beaumont, le 24 Mai 2019 © Philippe Huguen / AFP
C’est une bascule inédite – des Insoumis au Rassemblement national – qui se lit comme un roman d’espionnage. La volte-face d’Andréa Kotarac s’est opérée dans un climat marqué par les tentatives d’influence russes sur la politique française, avec des entremetteurs et des considérations financières. Retour sur une bascule plus médiatique qu’idéologique.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut