Cimamonti-Mercier © Tim Douet_034
© Tim Douet

Campagne de Macron à Lyon : jeu d'équilibriste pour Marc Cimamonti

Annoncé en partance pour Paris, Marc Cimamonti va devoir la jouer fine dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte sur le financement de la campagne d'Emmanuel Macron à Lyon. Une enquête ouverte après une plainte contre X qui vise le ministre de l'Interieur actuel, Gérard Collomb.

Dans son édition de ce mercredi, Le Canard enchaîné s'est penché sur l'ouverture, par le parquet de Lyon, d'une enquête préliminaire sur le financement de la campagne d'Emmanuel Macron dans la ville. Une décision prise par Marc Cimamonti, le procureur actuel, annoncé partant pour succéder au procureur de la République de Paris. Comme l'écrit le Palmipède, M.Cimamonti va devoir la jouer finement pour ne pas entacher sa future promotion, l'avancement des membres du parquet étant, c'est un secret pour personne, directement piloté par le ministère de la Justice. Ce qu'a fait le procureur de Lyon dont l'enquête préliminaire va prendre plusieurs mois “Le temps qu'elle soit achevée, M.le procureur devait être installé dans son bureau parisien et ce sera à son successeur lyonnais de se dépatouiller avec cette affaire”, conclut le Canard. Le nom du remplaçant n'a pas encore fuité, mais une source proche du dossier nous confie qu'il pourrait s'agir d'une femme à la réputation “plutôt stricte et peut-être moins politique”, que le procureur actuel. De quoi réjouir par avance les élus LR à l’origine de la plainte.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut