Bruno Gollnisch
© Océane Fournier

Bruno Gollnisch reste fidèle à Jean-Marie Le Pen

L’ancien lieutenant de Jean-Marie Le Pen lui restera visiblement fidèle jusqu’au bout. Bruno Gollnisch juge en effet “mirobolante” la possibilité d’exclure le fondateur du parti à la flamme du mouvement et le rejoint même sur ses propos sur Pétain.

Dans la guerre entre Le Pen père et Le Pen fille, Bruno Gollnisch a choisi son camp. Si, officiellement, l'ancien leader du groupe frontiste au conseil régional affirme ne pas vouloir "participer à des polémiques sur des sujets qui sèment la division", il ne suivra pas Marine Le Pen et reste fidèle au fondateur du parti à la flamme. "Il n’y a aucune raison de sacrifier quelque composante de notre mouvement que ce soit en raison d’une diabolisation artificiellement entretenue, ni de maintenir un climat de tension que chercheraient à nous imposer nos adversaires, responsables du terrifiant déclin de notre pays", explique l'ancien lieutenant de Jean-Marie Le Pen sur son blog.

Interrogé sur RMC ce jeudi matin, il jugeait "mirobolant d’exclure, pour des positions qui ne sont pas nouvelles, un homme qui a été le fondateur de ce mouvement".

Bruno Gollnisch va même jusqu'à rejoindre le patriarche du FN sur certains de ces propos qui ont fait polémique. "Pétain a été condamné (…) dans un procès politique, et dans l’ambiance incroyable de l’époque, d’avoir préparé la défaite de la France. Plus aucun historien sérieux ne pense cela, et votre collègue Eric Zemmour, qui est un homme, je crois, d’un jugement assez sain, a lui-même tempéré ce jugement", a répété Bruno Gollnisch.

à lire également
Mariani
L’ancien ministre Les Républicains, Thierry Mariani, était de passage à Lyon. Il est 3ème sur la liste du Rassemblement National de Marine Le Pen pour les élections européennes de mai. Il a expliqué les raisons de son départ et présenté son projet pour l’Europe.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut