Bruno Bonnell : "c'est flatteur d'être qualifié de clone de Macron"

Bruno Bonnell, le candidat de la république en marche dans la 6e circonscription du Rhône était l'invité de l'Autre Direct.

Lyon Capitale : Najat Vallaud-Belkacem vous accuse si vous êtes élu de n'être qu'un robot qui votera automatiquement toutes les lois d'Emmanuel Macron. Vous serez un député godillot ?

Bruno Bonnell : Je trouve ça flatteur que l'on me dise que je suis un clone de Macron quand je vois ce qu'il a déjà fait en France. Si l’on arrive à le faire à Villeurbanne, ce sera formidable. Évidemment que l'idée n'est pas de voter bêtement des lois, mais de les regarder avec une conscience de la vie réelle. Par contre, on a un contrat avec le président de la République et la majorité présidentielle. On connaît notre cap, mais évidemment que les détails et préoccupations sur les lois seront discutés de façon ouverte.

On a vu sous François Hollande qu'il était sorti de son contrat avec les Français pour faire des réformes comme le CICE, la loi El Khomri. Si Emmanuel Macron sort du contrat présidentiel, vous aurez votre liberté de penser ?

Écoutez, jusqu'à maintenant en quelques semaines c'est 100 % de réussite. Il a dit qu'il ferait un gouvernement ouvert. C'est fait de Nicolas Hulot à Édouard Philippe. Il a dit que nous aurions une discussion franche et sincère sur le climat. C'est fait. Pourquoi sortirait-il du cadre ? Sa méthode de rassemblement fonctionne. Le vent d'optimisme sur la France fonctionne. Il n'y a donc aucune raison que ça arrive.

Qu'est-ce qui vous gêne dans les partis politiques ?

J'ai toujours voté à gauche, mais on a démontré que le clivage gauche/droite correspond à un ancien monde. Au 21e siècle, la question n'est pas de savoir si l’on est dans une géographie de droite à gauche, mais sur une échelle de temps, le progressisme contre le conservatisme. Donc je suis personnellement déçu que des gens aussi experts en politique que certains de mes concurrents n'aient pas vu cette révolution et continuent dans le déni de la révolution numérique et environnementale. Il faut changer de référentiel.

1 commentaire
  1. FEFI - 2 juin 2017

    Un clone, c'est une manipulation génétique, un OGM, curieux d'avoir fait un robot perroquet?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut