Christophe Boudot (FN) © Tim Douet_0004
© Tim Douet

Boudot à Wauquiez : “Vous faites du FN sans le savoir”

Ce jeudi 29 juin se tient l’assemblée plénière à l’hôtel de région. À l’occasion de l’annonce du compte administratif 2016, Christophe Boudot a pris la parole pour interpeller le président du conseil régional.

Présidée par Laurent Wauquiez, l’assemblée plénière du conseil régional présentait ce jeudi le compte administratif 2016. Les divers partis politiques se sont donc exprimés en faveur ou non de ce compte. Une fois la parole donnée à Christophe Boudot, l’élu FN n’a pas fait preuve d’animosité face au bilan du président du conseil régional. Bien au contraire, les mots doux étaient de sortie ! D’après l’élu FN, la région a repris les propositions du Front national dans le travail qu’elle a effectué en 2016. "Vous faites du FN sans le savoir", a-t-il ironisé.

“Votre action à la tête de la région valide avec pertinence le combat du Front national”, a lancé Christophe Boudot. Avant d’ajouter : “J’ai demandé pour la première fois depuis 1998 de ne pas voter contre le compte administratif.” Une fois cette annonce faite, l’élu FN s’est largement fait critiquer par l’assemblée présente, quelques élus se permettant même quelques réflexions “C’est une déclaration d’amour”. Une fois l’intervention terminée, Laurent Wauquiez n’a pas répondu à son homologue FN.

Ce n’est pas la première fois que le FN tend la main à l’ancien maire du Puy-en-Velay. En mai dernier, Marion Maréchal-Le Pen l’avait fait dans une interview parue dans Valeurs actuelles. "Un profil comme Laurent Wauquiez change la donne. Mais il faut voir ce qu’il fera de ce pouvoir ! Si c’est pour avoir un nouveau Sarkozy, ce n’est pas utile. (…) Ce qui est sûr, c’est que, dans le paysage politique actuel à droite, il fait partie de ceux dont les déclarations laissent penser qu’on aurait des choses à se dire et à faire ensemble", avait déclaré l’ancienne députée FN.

à lire également
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le texte final de la loi asile-immigration a été adopté ce mercredi 1er août à l’Assemblée nationale. Une décision qui ravit le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, mais ne satisfait pas l’opposition, pour des raisons différentes.
2 commentaires
  1. FEFI - 29 juin 2017

    Du FN, mais oui il le sait bien, c'est bien pour cela que Marion lui a serré la main. La pince.

  2. turlututu - 5 juillet 2017

    Allez courage, dans moins de 4 ans, (mars 2021), le petit Laurent sera dégagé .Un bon courant d'air salvateur, qui nettoie le néo-extremiste et avec lui les relents nauséabonds de FN.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut