Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet

Agendas politiques : Kimelfeld avec Macron, Collomb à Milan

Pendant que David Kimelfeld sera auprès du président de la République en compagnie des présidents de département, Gérard Collomb sera à Milan pour faire la promotion de la ligne Lyon-Turin. 

David Kimelfeld sera à Paris jeudi pour rencontrer Emmanuel Macron et Édouard Philippe dans le cadre du Grand débat et de la contractualisation entre l'État et les conseils départementaux. Le président de la métropole rencontrera d'abord Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales lors d'une séance clôturée par le Premier ministre Édouard Philippe. Il déjeunera ensuite avec Emmanuel Macron, qui l'a invité au Palais de l'Élysée dans le cadre du déjeuner avec les présidents des Conseils départementaux français. 

En tant que maire, Gérard Collomb n'a, de par sa fonction, pas été convié à cette rencontre et sera à Milan auprès du maire Giuseppe Sala pour participer à une réunion sur la liaison ferroviaire transalpine Lyon-Turin. Le maire de Lyon partira avec dans ses valises, des représentants de la Chambre de commerce et d'industrie de la région Auvergne-Rhône-Alpes ainsi que de la Chambre de commerce et d’industrie italienne de Lyon . Jusqu'ici, le maire de Lyon n'avait jamais montré un intérêt flagrant pour la ligne entre la France et l'Italie.

Lyon-Turin   : l'État appelle la région à ne pas “entretenir la confusion”

à lire également
Revendiquée par l'auteur de l'attentat qui a fait 50 morts à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, entre autres thèses d'extrême-droite, la théorie dite du "grand remplacement" ne paraît "pas absurde" à la cadette du clan Le Pen, présidente de l'école privée qu'elle a ouverte à Lyon en septembre.
1 commentaire
  1. mb - 20 février 2019

    Il serait temps d'arreter ce projet d'un autre age. Dans 20 ans, carbone oblige, les transports de fret et de personnes auront beaucoup diminues. La la mise à niveau de la ligne d'Amberieux à modane sera bien suffisantes. Et que de milliards libérés pour le changement climatique

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut