Benedetti
Yvan Benedetti

Vers l’annulation de l’élection municipale de Vénissieux ?

Constatant “de nombreuses et graves irrégularités”, le rapporteur public a préconisé ce mardi matin l’annulation de l’élection municipale. Deux recours avaient été déposés devant le tribunal administratif.

Vénissieux va-t-il rejouer le match des municipales ? Deux recours en vue de l'annulation de l'élection ont été déposés par Christophe Girard, tête de liste Divers droite, et par le préfet.

En cause, des irrégularités de campagne qui auraient été commises par le socialiste Lotfi Ben Khelifa et surtout par Yvan Benedetti, tête de liste de "Vénissieux fait front", qui a décroché 10,3 % des suffrages. 19 de ses 49 colistiers présentaient "un défaut de consentement", selon le rapporteur public, qui a qualifié cette liste d'"illégale". Parmi ces candidats malgré eux, plusieurs personnes très âgées (lire ici). 955 voix avaient manqué à Christophe Girard pour gagner l'élection au second tour des municipales, marqué par la présence de cette liste d'extrême droite. Michèle Picard (PCF) l'avait emporté.

D'après le rapporteur public, "de nombreuses et graves irrégularités" sont avérées, qui ont "lourdement porté atteinte à la sincérité du scrutin". L'affaire, qui a été mise en délibéré, pourrait ainsi déboucher sur l'annulation du scrutin. Une annulation qui pourrait être partielle, comme le préconise le préfet, qui pense que les deux sièges occupés par les élus d'extrême droite devraient rester vacants (lire ici). Dans ce cas, il n'y aurait pas d'autre élection. Si l'annulation était totale, les électeurs seraient appelés de nouveau aux urnes.

2 commentaires
  1. grandlyonnaise - mer 24 Sep 14 à 9 h 56

    olalala il faut sauver le 'frère' BERNARDles maçons du coin vont s'en charger, puisque tout est pollué par ces gens là, au niveau local de représentation de l'Etat, au niveau exécutif, au niveau législatif, au niveau administratif et au niveau judiciaire, au risque d'éteindre (mais ces gens là s'en footent) ce qu'il pourrait rester de bribes de démocratie

  2. rimkash69 - mer 24 Sep 14 à 19 h 41

    On va voir si il existe encore une justice libre et indépendante en France. C'est sur que ceux qui tiennent le pouvoir à Lyon et Vénissieux vont tous faire pour ne pas perdre leur poste. On verra bien si la gauche socialiste (Collomb) et communiste (Picard) défendent vraiment la justice et la démocratie dans cette affaire mais j'en doute

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut