Benedetti
Yvan Benedetti

Vers l’annulation de l’élection municipale de Vénissieux ?

Constatant “de nombreuses et graves irrégularités”, le rapporteur public a préconisé ce mardi matin l’annulation de l’élection municipale. Deux recours avaient été déposés devant le tribunal administratif.

Vénissieux va-t-il rejouer le match des municipales ? Deux recours en vue de l'annulation de l'élection ont été déposés par Christophe Girard, tête de liste Divers droite, et par le préfet.

En cause, des irrégularités de campagne qui auraient été commises par le socialiste Lotfi Ben Khelifa et surtout par Yvan Benedetti, tête de liste de "Vénissieux fait front", qui a décroché 10,3 % des suffrages. 19 de ses 49 colistiers présentaient "un défaut de consentement", selon le rapporteur public, qui a qualifié cette liste d'"illégale". Parmi ces candidats malgré eux, plusieurs personnes très âgées (lire ici). 955 voix avaient manqué à Christophe Girard pour gagner l'élection au second tour des municipales, marqué par la présence de cette liste d'extrême droite. Michèle Picard (PCF) l'avait emporté.

D'après le rapporteur public, "de nombreuses et graves irrégularités" sont avérées, qui ont "lourdement porté atteinte à la sincérité du scrutin". L'affaire, qui a été mise en délibéré, pourrait ainsi déboucher sur l'annulation du scrutin. Une annulation qui pourrait être partielle, comme le préconise le préfet, qui pense que les deux sièges occupés par les élus d'extrême droite devraient rester vacants (lire ici). Dans ce cas, il n'y aurait pas d'autre élection. Si l'annulation était totale, les électeurs seraient appelés de nouveau aux urnes.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut