Perrin-Gilbert : “La place des Terreaux est à l’abandon”

L’Autre Campagne s’intéresse au 1er arrondissement de Lyon. Un arrondissement où les divisions de la gauche rendent le scrutin incertain. Nathalie Perrin-Gilbert, actuelle maire, élue en 2008 sur les listes de Gérard Collomb, se présente cette année sous l’étiquette du Gram et du Front de gauche. C’est sur une ligne plus à gauche qu’elle veut conserver son arrondissement : “Je veux faire du 1er un laboratoire social”, dit-elle.

Entrée en dissidence, Nathalie Perrin-Gilbert se justifie sur sa candidature : "J'ai une image de constance en politique, j'ai été élue sur la base d'un programme et je me suis engagée à être fidèle à cette parole. C'est cette constance qui m'est reconnue." Attaquée lundi à ce même micro par Odile Belinga, tête de liste pour Gérard Collomb, qui lui reprochait d'avoir bloqué des projets du fait de son conflit avec le maire, Nathalie Perrin-Gilbert contre-attaque : "Le maire sortant était le maire de tous les Lyonnais, dire qu'à cause de mes prises de position le maire sortant a puni les habitants du quartier, c'est un aveu grave." Elle explique ne pas avoir eu beaucoup de marge de manœuvre pour contourner ce "blocage".

Après avoir annoncé en cours de mandat qu'elle ne briguerait pas un troisième mandat, Nathalie Perrin-Gilbert explique son revirement par sa présence sur une autre liste que celle de Gérard Collomb : "J'étais arrivée à bout avec cette équipe."

À la différence des précédentes campagnes, l'élue du 1er ne promet plus de réaliser un remonte-pente pour relier le bas des Pentes au plateau de la Croix-Rousse. "Nous avions fait cette promesse avec Gérard Collomb et, sans consultation, j'ai appris que ce n'était plus une priorité (…) Ce n'est plus ma priorité, je n'ai pas envie de revenir vers les Lyonnais avec des projets que nous ne sommes pas en capacité de faire", précise Nathalie Perrin-Gilbert. En réponse, elle promet une aide à l'achat de vélos électriques et des navettes qui desserviraient l'ouest des Pentes et les quais.

Concernant la rénovation de la place des Terreaux, la maire sortante du 1er arrondissement préconise une rénovation en profondeur avec une réouverture de la galerie : "C'est impossible de laisser la place des Terreaux à l'abandon comme elle l'est aujourd'hui."

En vidéo ci-dessous, l’intégralité de notre entretien avec Nathalie Perrin-Gilbert.

Mercredi 19 février, L’Autre Campagne s’intéresse toujours au 1er arrondissement de Lyon et recevra Jean-Baptiste Monin, tête de liste UMP.

L’Autre Campagne, l’émission politique de Lyon Capitale consacrée aux municipales dans le Grand Lyon, à suivre sur Lyoncapitale.fr chaque jour à 14h, jusqu’au 21 mars prochain.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut