Indiscrétions

L'auteur nous ayant appelé pour se plaindre qu'on ait consacré une page à Mortelle Résidence, et pas une ligne à son livre, il nous fallait réparer cette injustice. La grande différence entre les deux polars, c'est que Longtemps je les ai... ne brille pas par son réalisme. L'intrigue est même plutôt tendancieuse : le personnage principal, un tueur à gage, est chargé par une organisation musulmane d'assassiner le très médiocre maire socialiste de la ville... Les "frères d'Orient" ne lui ont pas pardonné son opposition à la construction de la Grande Mosquée, une quinzaine d'années auparavant. Hyper crédible ! Le roman se termine par la victoire du candidat de droite, ce qui rend le contrat du tueur caduc et l'auteur apparemment très heureux. Mais c'est une fiction...

Diversité en tête
Seule tête de liste "issue de la diversité", selon l'expression à la mode, Nora Berra (UMP - 8e) ne craint pas de faire campagne sur ce sujet. Elle animera un débat sur la diversité vendredi 19h, au Biwi's (Lyon 8e).
Gérard Angel à Lyon Mag ?
La rumeur se fait de plus en plus insistante : si Christian Latouche (Fiducial) réussit à prendre le contrôle de Lyon Mag, c'est l'actuel patron des Potins d'Angèle, Gérard Angel, qui pourrait en devenir le rédacteur en chef. Exit alors Philippe Brunet-Lecomte et ses fidèles. Pour Angel, ce serait une forme de revanche, alors que Lyon Mag avait mené une campagne particulièrement violente contre lui, le caricaturant en soldat nazi dans un prospectus.

Les commentaires sont fermés

Indiscrétions

Lors des présentations à la presse, à l'Ouest, Gérard Collomb n'arriva pas à se souvenir de son nom. Il s'en est sorti par un grand éclat de rire, mais Pesson a été secouée. Quelques instants plus tard, alors que le maire répondait aux caméras, elle s'est plantée juste derrière... Histoire d'exister un peu. Mais cette fois, c'est une journaliste de France 3, un brin excédée par ce numéro, qui l'a fait partir : "Madame, est-ce que vous pourrier vous pousser du champ ?"

Marina Petrella soutenue par la maire du 1er
Nathalie Perrin (PS) soutient la journée d'action en faveur de l'ex-membre des Brigades Rouges, qui se déroulera le 19 janvier à la salle des Ovalistes (Lyon 1er). Réfugiée depuis 20 ans en France, elle est actuellement incarcérée, en instance d'extradition vers l'Italie où elle a été condamné à la réclusion à perpétuité pour terrorisme. Ses soutiens demandent le respect de la "doctrine Mitterrand", lequel s'était engager à ne pas extrader les anciens activistes d'extrême-gauche. Dominique Perben à l'époque où il était ministre de la justice s'était employé à rompre cette engagement de la France.

Hortefeux décommande
Les militants associatifs peuvent ranger les banderoles : le ministre de l'immigration et de l'identité nationale, Brice Hortefeux, ne viendra pas à Lyon le 15 janvier. son cabinet met en avant un agenda surchargé. La semaine dernière, ce même agenda lui permettait le luxe d'une visite officielle d'un jour.

Discussions en sous-sols
Gérard Collomb reçoit, ce mercredi, Jean-Luc Chavent, ardent défenseur du patrimoine lyonnais, au sujet du percement d'un deuxième tunnel sous la Croix-Rousse. Il y a deux semaines, Jean-Luc Chavent et l'OCRA avaient alerté l'UNESCO d'éventuelles dégradations causées par les travaux.

à lire également
Dans son classement des villes en fonction de leur action pour la qualité de l'air, Greenpeace lançait un avertissement à Lyon qui prépare la construction d'une nouvelle autoroute urbaine. L'ONG condamne le "greenwashing" et "l'écocide" de Gérard Collomb qui prétend que son projet serait "écologique".
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut