Gérald Darmanin
© Wikipédia

Gérald Darmanin et les “drôles d’enseignements” de Laurent Wauquiez

Piqué au vif par Laurent Wauquiez qui le comparait à une “Cahuzac puissance dix” dans un enregistrement audio, Gérald Darmanin a ironisé sur les “drôles d’enseignements dans de drôles d’écoles de commerce” à Lyon.

En déplacement ce samedi à Auch, le ministre de l’Action et des comptes publics en a profité pour réagir aux propos de Laurent Wauquiez tenus devant ses élèves de l’EM Lyon. Alors que le cours se devait d’être apolitique, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’est fendu d’une série de piques à l’encontre de Gérald Darmanin. L’échange, diffusé par l’émission Quotidien, laissait entendre le chef de file de la droite comparait le ministre à un “Cahuzac puissance dix”, dont les ennuies judiciaires n’étaient “que le début” et à la chute politique certaine. Des insinuations qui faisaient référence à sa mise en cause par une plainte pour “viol” qui a été classée sans suite vendredi et une seconde pour “abus de faiblesse”. “Je regarde cela en me disant qu’il y a de drôles d’enseignements dans de drôles d’écoles de commerce”, a glissé Gérald Darmanin en marge de la rencontre. Concernant les accusations dont il fait l’objet, le ministre a rappelé une fois de plus sa “confiance dans les institutions de son pays”. “Moi, je n’ai rien à me reprocher, a-t-il insisté, c’est tout à fait normal que la justice fasse son travail. Et le plus sereinement possible. Si tout le monde faisait cela, laisser la justice travailler sereinement, ce serait sans doute mieux.

à lire également
Thierry Coste, lobbyiste des chasseurs, et Gilles Chabert, conseiller montagne de Laurent Wauquiez © Brut / MaxPPP (montage LC)
Gilles Chabert, le conseiller spécial Montagne de Laurent Wauquiez, possède un carnet d’adresses bien rempli. Quant à Thierry Coste, le lobbyiste en chef des chasseurs, il a courroucé Nicolas Hulot, qui l’a mentionné au rayon des raisons l’ayant poussé à démissionner – une parmi les nombreuses victoires enregistrées par les chasseurs depuis le début du quinquennat Macron.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut