Gérard Collomb
Gérard Collomb

De gauche ou de droite, l’opposition dit “n’importe quoi”

Selon Gérard Collomb, l’opposition, qu’elle soit de gauche ou de droite, dit toujours n’importe quoi.

La droite comme la gauche peuvent dire n'importe quoi. C'est en tout cas l'analyse du sénateur-maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb. "Quand la droite est au pouvoir et qu'elle veut réformer le pays, la gauche dit n'importe quoi. Et quand la gauche est au pouvoir, c'est la droite qui, à ce moment-là, dit n'importe quoi", a-t-il estimé ce mardi matin sur Radio Classique et LCI, regrettant un manque d'unité.

"S'il y avait un peu plus de responsabilité et donc la possibilité de faire comme en Allemagne, en se disant “Certes, on a un certain nombre d'idées bien différentes sur des points, mais on peut essayer de développer un tronc commun avec quelques idées générales”, alors on avancerait ensemble, dans l’intérêt général du pays", estime Gérard Collomb.

7 commentaires
  1. grandlyonnaise - 10 février 2015

    Comme tout le monde le sait, c'est LUI et LUI SEUL qui a la bonne parole, celle que tous ses affidés lui donnent ce qui lui confère le pouvoir des pouvoirs la pluie et le beau temps, et décider du bonheur des autres, tout cela démocratiquement, comme sous le régime nazi vive le baronnet bien pensant

  2. Tx - 11 février 2015

    Bam ! Point Godwin !!! Je dis bravo.

  3. Abolition_de_la_monnaie - 11 février 2015

    Les partis politiques disent n'importe quoi... Soit. Ils sont là pour défendre leur intérêt. Rien de neuf dans une civilisation monétiste. Et lorsque Gérard Collomb 'défend' l'intérêt général pour construire un 2ème grand stade inutile, il confirme aussi que des politiques ne se contentent pas de DIRE, mais ils FONT également n'importe quoi.

  4. FOurs - 11 février 2015

    c'est pour ça qu'il est au centre ?!

  5. SophieV - 11 février 2015

    c'est pour ça qu'il est au centre ?!:D

  6. Robes Pierre - 11 février 2015

    Gauche ou droite au pouvoir, G Collomb est certain de détenir la vérité, ce qui se passe lorsque on transforme un 'élu en professionnel de la politique qui a la main sur toute les décisions.

  7. Maxime69200 - 13 février 2015

    Comme qui dirait, Collomb n'est ni de droite ni de gauche, il est du milieu !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut