Charles Millon meeting 2e tour primaire droite Fillon
© Tim Douet

Charles Millon rejoint l’équipe de campagne de François Fillon

Selon les informations de C Politique, l’émission hebdomadaire de France 5, ce dimanche 12 mars, Charles Millon va rejoindre la nouvelle équipe de campagne de François Fillon, qui sera dévoilée la semaine prochaine.

Depuis quelques semaines, le ralliement de Charles Millon à François Fillon était pressenti à droite. Et pour cause, sa présence avait été remarquée lors des meetings d’Aubervilliers et du Trocadéro du candidat Les Républicains. Selon C Politique, Charles Millon s’apprête à retrouver des responsabilités en politique.

Considéré comme persona non grata, le retour du conservateur Charles Millon pourrait agacer à droite. En cause, son pacte avec le Front national de Bruno Gollnisch lors des élections régionales de 1998 en Rhône-Alpes. Cet épisode lui avait coûté une exclusion par son propre parti, l’UDF, et une perte totale de légitimité politique.

Virage à droite

Ancien ministre de la Défense de Jacques Chirac, Charles Millon avait lancé un éphémère mouvement politique en 1999, La Droite, parti de droite libéral-chrétienne dont certains des plus fidèles lieutenants sont aujourd’hui aux côtés de Laurent Wauquiez. Proche d’Anne Lorne de Sens Commun, il a aussi participé au lancement du collectif “Phénix”, un think tank libéral-conservateur, avec l’entrepreneur très à droite Charles Beigbeder. François Fillon s’appuie donc, désormais, sur plusieurs lobbys de la droite forte pour animer sa campagne, en marge du parti Les Républicains.

Charles Millon a été aperçu au meeting de François Fillon durant l’entre-deux tours de la primaire, le 22 novembre 2016 à Lyon. Si son intégration à l’équipe de campagne de l’ancien maire de Sablé-sur-Sarthe s’inscrit suite aux multiples défections que ce dernier a connues la semaine dernière, cette nomination sera perçue comme une volonté pour le candidat de la droite et du centre de recentrer son programme… à droite.

à lire également
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le texte final de la loi asile-immigration a été adopté ce mercredi 1er août à l’Assemblée nationale. Une décision qui ravit le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, mais ne satisfait pas l’opposition, pour des raisons différentes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut