feu d'artifice

14 juillet : Villeurbanne privé de feu d'artifice

L'encadrement de l'utilisation des artifices vient d'être renforcé. Des règles qui ont pour conséquence d'interdire pour Villeurbanne le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet.

Un décret gouvernemental datant du 31 mai 2010 renforce la réglementation déjà en place. Il est désormais interdit de stocker les artifices à moins de 50 mètres d'habitations ou de lieux recevant du public et à moins de 100 mètres d'immeubles de grande hauteur. Du coup, le feu ne pourra pas être tiré depuis l'Hôtel de ville, trop proche des Gratte-Ciel, comme le souhaitait la mairie.

Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne "regrette cette succession de réglementations qui aboutit à l'annulation du feu d'artifice alors que, jusqu'à présent, ce moment festif s'était toujours déroulé sans incidents". Il note par ailleurs que la loi autorise, entre le 10 et le 20 juillet, la vente de pétards et autre fusées pourtant sources potentielles de feu. Déjà l'année dernière, la réglementation pourtant moins drastique avait par chance pu être respectée car le TNP était en travaux et donc vide. Le feu d'artifice avait donc pu y être tiré au lieu de l'être depuis l'Hôtel de ville.

Crédit photo : Gilles Michallet

à lire également
David Kimelfeld, lors de son élection à la présidence de la métropole – Grand Lyon, juillet 2017 © Tim Douet
Courtisé à gauche, coincé au quotidien dans la tenaille des Collomb, David Kimelfeld a décidé de se donner du temps et de garder toutes les options ouvertes tant que le ministre de l’Intérieur n’est pas de retour physiquement à Lyon. Cet entre-deux constitue sa seule chance d’exister dans un paysage politique sur lequel il n’a pas trouvé de prise.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut