Mairie de Givors
(Capture écran Google streetview)

Perquisition à la mairie de Givors

Les enquêteurs ont agi à la demande du Pôle national financier alors qu'une enquête pour détournement de fonds publics a été ouverte à la suite du récent signalement de la Chambre régionale des comptes concernant la commune du sud de la métropole lyonnaise.

Les investigations continuent à Givors, deux mois après que la Chambre régionale des comptes a épinglé la gestion municipale. L'enquête déclenchée par le Pôle national financier a conduit à la perquisition de la mairie, sur ordre de cette ce vendredi 2 février, rapporte Le Progrès. En quête d'éléments probants quant à d'éventuels détournements de fonds publics, les enquêteurs de la Section de recherche de la gendarmerie de Lyon sont restés sur place toute la matinée, et une partie de l'après-midi.

A la fin du mois de novembre dernier, la Chambre régionale des comptes (CRC) rendait un rapport épinglant la gestion municipale à Givors. Le document pointait "la faiblesse du contrôle interne qui a entraîné des irrégularités ayant parfois des conséquences financières ou caractérisant des manquements à la probité". Les magistrats de la CRC évoquaient néanmoins une "situation financière saine dans son ensemble", au regard de son faible endettement, notamment, ce qui a valu à la ville d'être classée en tête des communes les mieux gérées de métropole dans le dernier classmenet de la Canol.

à lire également
Tribunal administratif
Les anciens salariés de l'usine de verrerie BSN Glasspack à Givors, qui réclament le classement de leur lieu de travail en site industriel amianté, ont été déboutés ce lundi par la cour administrative d'appel de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut