nordahl-lelandais-voudrait-qu-une-seule-arrestation-resolve-tout-ce-qu-n-pas-pu-resoudre
@DR

Nordahl Lelandais avoue avoir tué Maëlys "involontairement"

Les restes de la petite Maëlys ont été retrouvés près du domicile familial de Nordahl Lelandais, dans un lieu indiqué par le principal suspect, qui est passé aux aveux ce mercredi 14 février.

"Les parents de Maëlys savent que leur fille est morte et qu'elle a été tuée". Les restes du corps de la fillette ont été retrouvés par les enquêteurs de la Gendarmerie ce mercredi 14 février, a confirmé le procureur adjoint de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat en conférence de presse à 18 heures. C'est Nordahl Lelandais, le principal suspect dans l'enquête, qui leur a indiqué le lieu où il avait enterré le corps de l'enfant, disparue dans la nuit du 26 au 27 août dernier, de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Au terme d'une journée de recherches, "rendues difficile par la neige", les gendarmes ont découvert "un crâne d'enfant et un os long", a précisé Jean-Yves Coquillat. "Nordahl Lelandais a indiqué avoir tué Maëlys involontairement et s'être débarrassé du corps, a annoncé le procureur de la République. L'instruction va se poursuivre pour déterminer les conditions de la mort". Nordahl Lelandais a refusé de donner de précisions quant aux circonstances du décès. Le ossements ont été découverts à proximité du domicile familial de Nordahl Lelandais, dans une zone boisée du massif de la Chartreuse.

Du sang de Maëlys dans le coffre

C'est un élément technique, obtenu par les enquêteurs, qui a conduit à ces révélations. La voiture de Nordahl Lelandais, au coeur de l'enquête depuis le mois de septembre et l'arrestation de l'ex-militaire a livré un ultime secret. "Les juges d'instructions ont fait désosser le véhicule, explique Jean-Yves Coquillat. Et les gendarmes ont découvert dans le coffre, à l'arrière, sous les tapis de sol qui sont fixés, une infime tâche de sang". Les experts de la Gendarmerie ont pu déterminer qu'il s'agissait du sang de la petite-fille.

Alors que Nordahl Lelandais, qui se murait dans le silence depuis son arrestation, ne devait être réentendu que la semaine prochaine, cet élément a bouleversé la stratégie de celui qui reste un suspect bénéficiant de la présomption d'innocence, nonobstant ses aveux. Conseil de l'ex-militaire, l'avocat lyonnais Alain Jakubowicz a pris connaissance des nouveaux éléments du dossier mardi soir. Dans la foulée il a rendu visite à son client hier et demandé au juge d'instruction que celui-ci soit entendu ce jour, parce qu'il souhaitait révéler l'emplacement du corps de Maëlys.

Nordahl Lelandais a fait état de remords, a indiqué Jean-Yves Coquillat. Il a présenté ses excuses à Maëlys, sa famille, ainsi qu'aux juges d'instruction.

à lire également
Un trentenaire a été interpellé le 11 juillet, à Villeurbanne, pour avoir commis des violences sur sa sœur, l’avoir menacé de mort et dégradé son véhicule. Un équipage de l’unité de sécurité de proximité locale a arrêté un Villeurbannais de 31 ans le 11 juillet à 21h30 pour avoir violenté sa sœur (10 jours d’ITT) […]
1 commentaire
  1. Gérard Eloi - 15 février 2018

    Et si je suis bourré involontairement, j'ai droit à refuser de souffler dans le ballon pendant six mois ? Faudrait quand même que tout le monde soit au courant de ses droits, faudrait pas toujours ce favoritisme pour les ordures et leurs avocats.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut