Affiche du film “Grâce à Dieu” de François Ozon

Lyon : le dernier recours contre “Grâce à Dieu” rejeté

Le film  “Grâce à Dieu” va bien sortir ce mercredi 20 février le dernier recours fait par Régine Maire ayant été refusé par la justice. 

Le recours de Régine Maire, l'une des six personnes citées dans le procès Barbarin, a été rejeté ce lundi par le tribunal de grande instance de Lyon. Cette bénévole laïque au sein du diocèse demandait le retrait de son nom du film de François Ozon qui sortira bien ce mercredi 20 février dans toutes les salles de France. Me Vahramian, l'avocat de Régine Maire expliquait que la sortie du film avant la décision des juges le 7 mars dans le procès Barbarin “violait la présomption d'innocence”.

C'est inédit qu'un film sorte avant une décision de justice. Dans ce film, il y a l’usage du patronyme de Mme Maire ce qui est inacceptable surtout quand celui-ci est censé être une fiction, ce qu'il n'est pas. C’est assumé par le réalisateur, c'est le point de vue des victimes. Et ces victimes ont des noms d'emprunt. Seules trois personnes sont présentées avec leur patronyme : c'est Preynat, le cardinal Barbarin et Régine Maire”, confiait-il. Lundi c’est le recours des avocats du père Preynat qui avait été rejeté par la justice. Le tribunal avait jugé que “la diffusion d’informations déjà notoirement connues du public n’est pas constitutive d’atteinte au respect de la vie privé”.

Pédophilie  : la justice refuse le report de “Grâce à Dieu”

à lire également
Les berges du Rhône à Lyon, restent un endroit sensible en matière de sécurité des biens. Alors qu'un homme voulait simplement prêter son téléphone à une amie, un voleur en a profité pour l'arracher. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut