La Ville de Vénissieux visée par la Brigade financière

Exclusif. Une enquête préliminaire du parquet financier de Lyon confiée à la police judiciaire a été ouverte pour délit de favoritisme sur des marchés de travaux. Un satellite de la ville de Vénissieux, la Sacoviv, est visée. Le nom d'un géant du BTP est également cité. Une source judiciaire confirme à Lyon Capitale l'existence de ces investigations judiciaires.

C'est un peu la panique à Vénissieux."La barque est en train de couler" s'inquiète un élu de la ville. La Sacoviv, société d'économie mixte de la ville en charge du parc HLM, est l'objet d'investigations judiciaires. Le directeur général délégué de cette structure, Patrick Guyard, a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade financière en octobre dernier. Tout au long d'une audition qui a duré 9h, le cadre de la Sacoviv a été entendu sur un soupçon de favoritisme qui vise des marchés de travaux.

D'autres cadres de la Sacoviv ont été entendus et deux autres garde à vue sont prévus cette semaine. La présidente de la SAcoviv, Mme Evelyne Ebersviller qui également adjointe à la ville de Vénissieux en charge du logement, n'a pas souhaité répondre à nos questions.

Régularité des comptes

Le parquet de Lyon a, semble-t-il, été saisi d'une plainte à la suite d'un rapport accablant de la Mission Interministérielle d'inspection du logement social (Miilos). "Malgré les nombreuses remarques et observations formulées dans le précédent rapport communiqué à la Sacoviv en novembre 2005, la situation de la société ne s'est pas améliorée depuis et s'est même dégradée sur certains aspects. La tenue de la comptabilité comporte de nombreuses insuffisances de nature à altérer la régularité (...) et la fidélité des comptes" écrivent les inspecteurs de la Miilos en conclusion de ce rapport bouclé à la fin de l'année 2011.

La Miilos pointait également des anomalies de comptabilité ainsi que des procédures de marchés publics qui n'étaient pas respectées. La Sacoviv est sous surveillance depuis de longs mois avec des procédures de contrôle qui se multiplient : Miilos, URSSAF, Chambre Régionale des Comptes. De nombreux cadre de la société viennent d'écrire un courrier aux administrateurs de la société afin de les informer de la procédure judiciaire en cours et des garde-à-vues de certains salariés.

La Sacoviv est détenue à 75,64 % par la ville de Vénissieux. Jointe par téléphone, la maire de Vénissieux, Michèle Picard, n'a pour l'instant pas répondu à nos questions.

à lire également
5 commentaires
  1. wengus - 19 novembre 2013

    Enfin la vérité eclate. Avec M. Iacovella (SE) nous nous battons contre ce soi-disant Bailleur social qui gère leurs locataires comme des vaches à laits.Toute la gauche est responsable de cette situation. Presidente Sacoviv: Evelyne EBERSVILLER (PCF) Vice Président Sacoviv: Lotfi BEN KHELIFA (PS) La derniere en date: M. Iacovella a saisi le tribunal de lyon pour un transfere de propriété d'une résidence de personnes agées pour 0€ de la sacoviv vers la mairie. C'est du conflit d'intérêt...

  2. Alex - 19 novembre 2013

    Nous n'avons qu'un seul combat, celui de faire tomber cette mairie malhonnête, je crois que l'on peut tous se réjouir de cette vérité qui éclate enfin au grand jour. Nous pouvons féliciter M. GIRARD qui, souvent bien seul, interpelle depuis 2010 avec vivacité et constance Mme Picard et le Conseil Municipal sur le sujet, ainsi que la presse. Cf. courrier d'hier http://christophegirard-venissieux2014.fr/ et historique sur http://venissieuxaudace2014.fr/ Bravo M. GIRARD !

  3. Ninou - 19 novembre 2013

    Un grand merci à Monsieur Christophe Girard, il a été pendant ces années écoulées le seul élu à écouter notre mécontentement au niveau de la SACOVIV, sans oublier la lutte contre les élus de la majorité de la Mairie de vénissieux... Monsieur Girard a toujours été sur le terrain, de plus à chaque conseil municipal, il est intervenu sur le problème (malgré les huées de l'opposition)... Enfin on nous prend en considération, mais que de lutte et de souffrance il a fallu subir pour en arriver là....

  4. Alex - 30 novembre 2013

    Bravo à M. Girard pour son intervention sur Fr3. Voilà un combat de longue durée qu'il a su porter malgré les attaques arrogantes de ceux qui savaient tout et qui niaient ! Face aux nombreuses interpellations de M. Girard pourquoi Mme Picard a-t-elle nié les difficultés, traité par le mépris les difficultés du personnel en faisant croire que ce n'était qu'une petite minorité qui se plaignait, défendu le directeur 3 jours avant de subitement annoncer son départ ? Pourquoi le SILENCE de Picard ???

  5. Ninou - 3 décembre 2013

    Un grand bravo à Monsieur Girard pour sa ténacité, Vénissieux a besoin d'un Maire comme lieu pour redresser la ville . On en a assez de ces élus malhonnêtes qui se croient supérieur et qui aiment détruire tout ce qui s'oppose à eux... Nous ce que l'on veut c'est vivre LIBRE et sans avoir peur à tout moment des conséquences face à ces bandits.... Christophe Girard il faut absolument gagner, les Vénissians n'attendent que ça... Fini toutes les magouilles LIBERTE POUR VENISSIEUX....

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut