Squat Villeurbanne
© Rémi MARTIN

Amphi Z : le tribunal administratif rejette la demande d'expulsion

A l'issu du procès qui s'est tenu hier à propos de l'occupation de l'Amphi Z rue Baudin, le tribunal administratif rejette la requête du SDMIS qui demandait l'expulsion des lieux.

Depuis plusieurs mois le collectif Amphi Z occupe un bâtiment inoccupé du SDMIS (Service départemental et métropolitain de l'incendie et du service) pour héberger des personnes sans-abris. Alors que les sapeurs-pompiers demandaient l'expulsion immédiate du lieu, le tribunal administratif s'est prononcé ce matin, à la suite du procès qui avait lieu hier. La requête du SDMIS est rejetée. Les pompiers alertaient sur le "danger" que représentaient le lieu et les installations électriques qui, à deux reprises, avaient provoqué des incendies. L'avocat du SDMIS s'inquiétait lors du procès : "dans tout immeuble collectif, il y a des alarmes incendie, du désenfumage ; ce n’est pas le cas ici ! [...] La prochaine fois, les pompiers auront peut-être à prendre des corps d’enfants et à les sortir dans une housse" rapportait ce matin Le Progrès. Face aux pompiers, trois jeunes femmes ont rapporté que les risques liés au groupe électrogène n'étaient pas réels, puisque l'engin "ne fonctionne pas la nuit." Dans un communiqué, le tribunal administratif explique que "compte-tenu de l’ensemble des éléments portés à sa connaissance et, en particulier des conditions climatiques actuelles, les difficultés auxquelles se trouvaient exposés les occupants, qui restaient toutefois moindres que s’ils étaient livrés à eux-mêmes dans la rue, privaient d’urgence la mesure d’expulsion dans les plus brefs délais demandée par le SDMIS", rappelant que l'absence de date prévisionnelle pour la construction du collège à la place du bâtiment rue Baudin ne justifiait pas une "décision d'expulsion."

à lire également
Sur le site de la Manufacture des Tabacs, la faculté de Droit de l'Université Jean Moulin Lyon 3 ouvre pour la première fois ses portes en soirée, le jeudi 4 octobre. Au programme : conférences de ténors du barreau, procès fictif du personnage Severus Rogue de Harry Potter ou projection et débat autour du documentaire déjanté "Ni juge, ni soumise" en présence de la juge d'instruction belge Anne Gruwez  et des réalisateurs de l'émission Strip-tease...
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut