Affaire Confluence/Larose : Gérard Collomb répond

Gérard Collomb était sur I>Télé ce dimanche, invité de l’émission Un maire en campagne. Il a dû répondre des récentes affaires révélées par Lyon Capitale, notamment de l’enquête pénale ouverte sur l’un des promoteurs favoris du maire sortant, le groupe Cardinal.

Georges Fenech a rappelé, au micro d'I>Télé, l'existence de l'enquête préliminaire ouverte sur les montages offshore et les commissions douteuses transitant par la Suisse du groupe Cardinal présidé par Jean-Christophe Larose – l'un des opérateurs les plus importants du quartier de la Confluence, symbole des deux derniers mandats de Gérard Collomb.

"Une opacité dans la gestion municipale, est-ce là l'un des échecs de votre mandat ?" questionne le journaliste qui interroge le maire sortant.

“Aucun clientélisme”

Gérard Collomb rétorque en affirmant qu'il n'a jamais favorisé le groupe Cardinal. Réponse in extenso  : "Les acteurs de la ville sont extrêmement nombreux. Par exemple, lorsque Georges Fenech pointe la réalisation de la Confluence, il y a des dizaines et des dizaines de promoteurs, des centaines d'entreprises qui ont travaillé sur ce chantier. Comment dire que l'on privilégie untel ou untel ? Nous, on a essayé de travailler avec tous, quelles que soient d'ailleurs les sensibilités politiques. Rassembler, c'est ce que nous avons essayé de faire au cours de ces deux derniers mandats et c'est pour cela que la ville s'est développée comme elle l'a fait. Et, si nous avions été sur un certain clientélisme, si nous avions favorisé les amis, jamais cette ville n'aurait connu la dynamique qu'elle a connue aujourd'hui."

En privé, Gérard Collomb s'est dit récemment inquiet de l'enquête qui vise le promoteur Cardinal. La semaine dernière, alors qu'il devait inaugurer un immeuble à la Part-Dieu en présence de Jean-Christophe Larose, M. Collomb ne s'est finalement pas déplacé, prétextant un contretemps.

Lire notre enquête : Confluence : enquête ouverte sur le promoteur de Collomb

Ci-dessous l'interview du maire de Lyon sur I>Télé (de 5'13" à 6'39")

à lire également
marion maréchal le pen
On en sait vaguement plus sur la future école de la petite fille Le Pen. Marion Maréchal a dévoilé ce mardi le nom de son école de sciences politiques, sur le site dédié. Un clin d’œil au gouvernement qui doit tester dès ce soir la première vague de résultats de la plateforme Parcoursup.
2 commentaires
  1. Marine - 10 mars 2014

    Faux faux faux Monsieur LE MAIRE, vous ne vivez qu'avec des clientélisme !! Le dossier 'Confluence' coute aux contribuables lyonnais 3 x le prix du dossier lors de la passation de la commande. Vous ne favoriser que vos 'ami(es)' ; nous les contribuables lyonnais ne sommes 'bons' ; qu'à payer vos erreurs, vos grandeurs, vos 'favoris' ....

  2. grandlyonnaise - 10 mars 2014

    responsable et pas coupable, comme son pote du temps du sang contaminé - et il est payé combien pour cette responsabilité non assumée et les tripatouilles qui entourent tous ces projets de spéculation immobilière ?il y en a plein les cimetières de ces gens là ! et ils ne sont pas les rois du monde même s'ils s'y croient et il est souhaitable qu'ils soient remplacés par de vrais élus responsables qui l'assument ! de préférence un élu par mandat

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut