Police lyon
©Tim Douet

Lyon : quatre mois de sursis pour apologie d’actes de terrorisme

Lors d’un contrôle de police de deux jeunes près de Fourvière en décembre, l’homme avait pris à partie les policiers, les traitant de “bons à rien” avant de crier : “Je suis Daech, Allah Akbar !”

Ce père de deux grands enfants n'avait rien à voir avec le contrôle de police en cours près de Fourvière, avant qu'il ne s'en mêle. Le 10 décembre dernier, son implication dans ce contrôle de routine va le faire déraper dans ses propos. Comparaissant cette semaine pour apologie d'actes de terrorisme, il conteste avoir crié "Je suis Daech, Allah Akbar" et explique avoir dit "Vous feriez mieux de vous occuper de Daech au lieu d’emmerder des jeunes", indiquant au passage être athée. Lors de sa comparution, la défense a estimé que les propos incriminés ne faisaient ni l'apologie ni même référence à des actes de terrorisme. Le tribunal a cependant décidé de le condamner à quatre mois de prison avec sursis, considérant "le jeu de mots facile, vu le contexte".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut