Jérôme Kircher dans “Le Monde d’hier” d’après Stefan Zweig © Richard Schroeder
Jérôme Kircher dans “Le Monde d’hier” d’après Stefan Zweig © Richard Schroeder
Article payant

Théâtre : les Souvenirs de Zweig, un témoignage sur l’Europe “d’hier”

Jérôme Kircher présente cette semaine au TNP son adaptation théâtrale du livre autobiographique de Stefan Zweig “Le Monde d’hier – Souvenirs d’un Européen”.

“C’est toujours quand elle perpétue un forfait contre la nature qu’une société se montre le plus cruelle à l’égard de ceux qui révèlent son secret et l’exposent en public.” Cette phrase pourrait parfaitement avoir été prononcée récemment, par un de ces lanceurs d’alerte qui se heurtent aux pouvoirs publics quand ces derniers privilégient les intérêts privés sur le bien public. Elle date pourtant de 1943. Elle est en effet tirée d’un ouvrage autobiographique de Stefan Zweig, Le Monde d’hier – Souvenirs d’un Européen. L’écrivain autrichien n’était alors plus de ce monde : il s’était suicidé, avec sa femme, un an plus tôt. On trouve d’ailleurs quelques raisons à son geste fatal dans ce livre.

Il vous reste 68 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut